Intermarché tient sa ligne pour garder la croissance en 2015

2015-08-21T12:03:00+02:00

21.08.2015, 


imprimer

Alors que fin 2014, le réseau de grande distribution Intermarché était un des seuls de son secteur à gagner des parts de marché, il annonçait son partenariat avec Casino, pour former la première alliance du secteur sur les achats.

Thierry Cotillard, le nouveau président d’ITM Alimentaire, la structure tête du réseau, annonçait alors dans un entretien aux Echos : « L’idée est clairement d’être en position d’obtenir les meilleures conditions puisque nous sommes désormais numéro un en puissance d’achat devant Carrefour, Auchan-Système U et Leclerc ».

Comme ses concurrents, Intermarché s’intéresse aux petites structures de proximité pour dynamiser son développement et activer un levier supplémentaire. A terme, l’enseigne prévoit d’atteindre les 200 unités à l’horizon 2018. Parallèlement, elle mise sur le drive qui, selon elle, « connaît une croissance exponentielle » dans ses grosses structures.

Au total, le réseau réalise un chiffre d’affaires de 24,4 milliards d’euros en 2014, soit plus de la moitié du résultat global du groupement Les Mousquetaires qui, par ailleurs, passe le cap des 40 milliards de chiffre d’affaires en 2014. Et le réseau est ambitieux : « Notre objectif 2020 est d’atteindre 16 % de part de marché avec, notamment, 200 hypermarchés - contre 80 aujourd’hui - et 200 Intermarché Express - contre 60 aujourd’hui - en capitalisant sur notre force historique, le supermarché », déclarait en mai Thierry Cotillard.

Intermarché appartient au groupement Les Mousquetaires, qui possède également les enseignes, Netto, Bricomarché, Poivre Rouge, Bricocash et Roady.

Pourquoi rejoindre ce réseau ?

IntermarchéCréer son entreprise avec le soutien de plus de 3 000 Mousquetaires

Demander une documentation Ajouter à ma sélection Voir la fiche Actu du réseau
Actualité de l'enseigne
Dernières actualités