Franchise finances : les conséquences de la crise selon le président du groupe d’IN&FI CREDITS

2011-10-28T14:55:00+02:00

28.10.2011, 


imprimer

Pascal Beuvelet, président du groupe In&Fi Crédits, premier réseau national franchisé de courtiers en crédit, s’exprime sur la crise et son impact sur les courtiers intermédiaires opérations bancaires (IOB) : « En France, les besoins en logement sont sous-dimensionnés, seulement 58 % des ménages sont propriétaires, alors que nous sommes l’un des pays de l’Union Européenne où l’on épargne le plus. La demande des emprunteurs ne faiblira pas. »

Pour l’année prochaine, Pascal Beuvelet prévoit une concurrence entre banques au plus haut niveau : « Ainsi, concernant la distribution du crédit immobilier, nous allons assister à un véritable "chassé-croisé" permanent des banques qui navigueront entre :
- Une politique de taux bas pour une conquête commerciale qui fera les dépôts de demain.
- Une politique de taux ménageant les meilleures marges au détriment de la prise de part de marché.
- Des conditions d’octroi renforcées pour une plus faible exposition au risque d’impayés. »

La concurrence accrue met en avant le poids du courtage qui représente désormais plus de 20 %, en croissance, des volumes distribués. En effet, le marché du courtage en crédit est toujours en construction. Les parts de marché des courtiers sont en permanence à la hausse (15 % en 2006, contre 22 % en 2010) avec une prévision de 35 % à l’horizon 2013.
Comme en 2008/2009, où les chiffres de l’enseigne ont progressé de 27 %, la crise actuelle sera une nouvelle opportunité d’augmenter ses parts de marché en utilisant activement les disparités qui apparaitront entre les politiques tarifaires des banques et les règles prudentielles.
Les objectifs 2011 de la tête de réseau ont été atteints dès la fin du 3ième trimestre.

Créée en 2001 par Pascal Beuvelet, In&Fi Crédits se développe en franchise depuis 2004.

Dernières actualités