Publi-interview franchiseur

P. Madec (Hyperburo) : « Nous allions les méthodes de la grande distribution avec le sens du commerce »

2010-06-21T15:32:00+02:00

21.06.2010, 


imprimer

Réseau de grandes surfaces dédiées à l’univers du bureau, Hyperburo apporte à ses franchisés un important accompagnement financier, logistique et humain. Détails avec Pierre Madec, directeur de l’enseigne.

Pierre Madec, Hyperburo
Crédits photo : Droits réservés
Pierre Madec, directeur de l'enseigne Hyperburo.

L’originalité de votre concept ?

La première force d’Hyperburo, créé en 1991, est son nom. Il décrit parfaitement notre concept : des grandes surfaces en libre-service dédiées à l’univers du bureau. Nous sommes une enseigne de 35 points de vente, filiale de Sacfom, qui est une coopérative de 150 adhérents. Nous sommes un réseau à taille humaine.


Valeur ajoutée par rapport au marché ?

Notre spécificité tient à notre approche essentiellement tournée vers une clientèle de professionnels : seuls 30 % des actes d’achat sont faits à titre particulier. En effet, nous proposons une largeur et une profondeur de gamme plus étendue que les autres acteurs du marché, ainsi qu’un contact client et une assistance très marqués. En somme, nous allions les méthodes de la grande distribution avec le sens du commerce.
Par ailleurs, notre appartenance à Sacfom nous donne accès à une centrale d’achats et à une plateforme logistique avec 7 500 références, qui permet de servir l’ensemble des adhérents. Grâce au fonds de garantie mis en place, la Sacfom s’engage à payer systématiquement les fournisseurs, même en cas de défaut de paiement du franchisé.
Intégrer le réseau Hyperburo représente un investissement d’environ 400 000 euros, hors bâtiment. D’après notre prévisionnel standard, les franchisés enregistrent leurs premiers bénéfices à partir d’un chiffre d’affaires de 1,2 million d’euros hors taxes, soit généralement lors de la 3e année d’activité.


Quels sont les points-clés de votre accompagnement ?

Nous proposons au franchisé un accompagnement « clé en main », afin de l’assister tout au long de son parcours : financement, recherche de local, validation des devis de travaux à réaliser, etc.
Chaque franchisé bénéficie ensuite d’une formation initiale de 15 jours avec toute son équipe, au sein de notre magasin-pilote de Quimper. C’est un moment fort, où l’équipe apprend à se connaître et se soude – ou pas : la formation est un révélateur. Nous leur apportons un enseignement théorique (notamment la maîtrise de l’outil informatique interne, qui évolue en permanence en fonction des besoins du marché) et pratique. Notre métier exige une certaine polyvalence : il faut savoir occuper tous les postes du magasin, y compris la caisse, qui est un point-clé puisque le client est obligé d’y passer, même s’il n’achète rien.
Par la suite, nous organisons des rencontres réseau régulières : la réunion annuelle Hyperburo et l’assemblée générale de la Sacfom, ainsi que des réunions régionales sur des thématiques particulières (méthodes de vente, produits spécifiques…).

Bilan de l’année écoulée et perspectives de développement ?

En 2009, nous avons ouvert 4 nouveaux magasins : 2 indépendants nous ont rejoints à Tours, et 2 points de vente ont été créés à Vichy (Allier) et à Romilly (Aube). Pour 2010, 2 nouvelles ouvertures sont déjà prévues, et nous recherchons les bâtiments pour 2 autres contrats déjà signés.
En matière d’accompagnement, nous mettons en place un appui sur la gestion des stocks, pour aider nos franchisés à s’adapter à la réduction des délais de paiement imposée par la LME (loi de modernisation de l’économie).
Par ailleurs, nous continuons à rénover les magasins existants avec de nouvelles normes de circulation et des modifications dans la présentation de certains rayons. Nous avons d’abord testé ce nouveau concept dans notre magasin-pilote et, forts du succès rencontré, nous l’étendons progressivement à l’ensemble du réseau. Nous croyons beaucoup aux vertus de l’exemple.


Quels profils recherchez-vous ?

Nous recherchons des personnes qui aiment le contact humain, ayant une approche de distribution, ainsi que des notions de gestion et de management. Car il faut à la fois avoir un bon relationnel client et savoir gérer une équipe de 4 à 5 personnes en interne. De plus, il est essentiel d’avoir les « clés de la ville » dans laquelle on souhaite s’implanter, sinon le franchisé s’épuise : il faut connaître le tissu local.

Dernières actualités