Publi-interview franchisé

J. Prinet (Guy Hoquet L’Immobilier) : « J’ai instantanément bénéficié d’une clientèle grâce à la notoriété de l’enseigne »

29.09.2009, Interview de la rédaction relue par l'enseigne

imprimer

A 25 ans, Julie Prinet est devenue franchisée Guy Hoquet L’Immobilier. Après seulement cinq mois d’existence, son agence réalise tous les mois un chiffre d’affaires au-delà du point mort et en progression constante.

Julie Prinet, Guy Hoquet L'Immobilier
Crédits photo : DR
Julie Prinet, franchisée Guy Hoquet : "Nous restons des entrepreneurs libres"

Construction du projet

Ce qui vous a motivée à devenir créateur d’entreprise ?

Durant deux ans, j’ai été assistante commerciale, puis négociatrice dans le réseau Guy Hoquet l'Immobilier. J’avais envie d’organiser chaque détail d’une agence immobilière, de goûter à d’autres activités professionnelles comme le management, d’obtenir plus de responsabilités. La création d’entreprise fait aussi partie de ma culture familiale, ce qui m’a sans doute aidée à passer ce cap, malgré mes 25 ans.


Pourquoi avoir créé en franchise ?

Dans l’immobilier, s’implanter aujourd’hui en tant qu’entrepreneur indépendant isolé me paraît fou ! Dès l’ouverture de mon agence, j’ai instantanément bénéficié d’une clientèle grâce à la notoriété de l’enseigne, tout en étant en milieu rural. Je me suis installée à Neuville-aux-Bois, où le bouche-à-oreille fonctionne encore. De plus, je connaissais la méthode Guy Hoquet L’Immobilier, centrée sur l’amélioration de la relation avec la clientèle.


Choix de l’enseigne

Ce qui vous a séduite chez le franchiseur ?

Chaque franchisé est connu du franchiseur. Il n’est pas un numéro vis-à-vis de l’enseigne. On rencontre les autres adhérents du réseau à travers des réunions ou l’association de franchisés. Dans le Loiret, nous sommes 8 franchisés Guy Hoquet L’Immobilier et travaillons en fichiers ouverts, ce qui engendre des ventes inter-cabinets. Chez Guy Hoquet, nous restons des entrepreneurs libres. Notamment, j’ai pu apporter ma touche personnelle dans l’agencement intérieur


Comment avez-vous convaincu le franchiseur ?

Comme salariée d’une agence de l’enseigne, j’adhérai déjà aux méthodes Guy Hoquet L’Immobilier. Ma motivation et ma volonté de réussir avait déjà été repérées lors de formations organisées au sein du réseau. Ces qualités, ajoutées à un projet financier solidement constitué, les ont sans doute aidés à me faire confiance lors de ma candidature.

Pourquoi rejoindre ce réseau ?

Guy Hoquet l'ImmobilierUne ambition : révolutionner la profession d’agent immobilier

Demander une documentation Ajouter à ma sélection Voir la fiche Actu du réseau
Actualité de l'enseigne
Dernières actualités