Immobilier : le marché français en perte de vitesse selon le réseau GUY HOQUET

2011-06-16T13:36:00+02:00

16.06.2011, 


imprimer

Après une année 2010 redynamisée par la baisse des taux d'intérêts, le marché de l'immobilier français perd de la vitesse. Début 2011, les taux sont remontés, entrainant une baisse du pouvoir d'achat immobilier. Sur le mois de mai, le marché « a marqué le pas », selon Frédéric Monssu, directeur général du réseau Guy Hoquet l'Immobilier, lors d'une conférence de presse organisée par l'enseigne, le 7 juin dernier. Il ajoute néanmoins, que cela « ne signifie pas que le marché s'est stabilisé ou qu'il est bloqué. » De surcroit, les prix au m² ont augmenté de manière considérable au second trimestre, jusqu'à dépasser la barre des 8 000 euros du m², à Paris. Dans ce contexte, « les ménages sont attentistes, entre la baisse des prix et la solvabilité », poursuit Frédéric Monssu. Cependant, le taux d'épargne en France s'élève à 16 %, le plus haut comparé aux autres pays européens.

Dans ce climat incertain, les consommateurs ont besoin de se rassurer. Ils reviennent vers les agents immobiliers, pourtant porteurs d'une mauvaise réputation, depuis quelques années. D'après une étude menée par IFOP pour Guy Hoquet l'Immobilier, 71 % des Français qui envisagent de réaliser une opération immobilière, comptent s'adresser à une agence. Profitant de ce regain de confiance, les agences traditionnelles misent sur la relation avec le client pour augmenter leur chiffre d'affaires.

Ainsi, le réseau de franchise, Guy Hoquet l'Immobilier, ambitionne de devenir le leader de la relation client, d'ici 2012. Pour ce faire, l'enseigne propose à ses chalands un contrat de garanties de prix et de délais, réservé aux mandats exclusifs. Par ailleurs, le groupe immobilier résiste plutôt bien à la crise, puisqu'il compte, à ce jour, plus de 500 agences et cabinets d'affaires répartis sur le territoire français, au Maroc et à Madagascar. Il est aujourd'hui le 3ème réseau d'agences immobilières franchisées du marché français et le premier à avoir obtenu en 2006, le Certificat ISO 9001 (renouvelé en 2009) pour sa relation franchiseur/franchisé. En 2010, Guy Hoquet l'Immobilier a réalisé un chiffre d'affaires global de 130 millions d'euros.
 

Pourquoi rejoindre ce réseau ?

Guy Hoquet l'ImmobilierUne ambition : révolutionner la profession d’agent immobilier

Demander une documentation Ajouter à ma sélection Voir la fiche Actu du réseau
Actualité de l'enseigne
Dernières actualités