Publi-interview franchiseur

F. Monssu (Guy Hoquet L’Immobilier) : « Le réseau se démarque par une innovation permanente »

2013-01-11T08:05:00+02:00

11.01.2013, 


imprimer

Fort de plus de 500 agences en France, Guy Hoquet L’Immobilier poursuit son développement, en mettant l’accent sur les valeurs de ses franchisés, leur formation et leur capacité à répondre à toutes les problématiques immobilières de leurs clients. Les précisions de Frédéric Monssu, directeur général du réseau.

Frédéric Monssu
Crédits photo : Droits Réservés
Frédéric Monssu, directeur général de Guy Hoquet l'Immobilier.

En quoi votre concept est-il adapté au contexte économique actuel ?

Le réseau Guy Hoquet L'Immobilier se démarque par une innovation permanente, des valeurs fortes et un bon rapport qualité-prix. En termes d’innovation, nous avons lancé des garanties sur le prix de vente d’un bien, le délai, l’assistance et le suivi en février 2010, ainsi que des ventes privées en 2011. De plus, l’opération « l’été du 1er achat » a permis, pendant les trois mois d’été, de proposer aux primo-accédants un prêt à 0,75 %. Notre nouveau concept d’agence responsable, à la fois socialement, pour l’accueil et le service, et écologiquement, pour l’emploi de matériaux recyclés, fait également partie de cette démarche innovante. Ce concept a d’ailleurs reçu en novembre le R Award « Point de vente responsable », décerné par le Club Génération Responsable. Guy Hoquet l’Immobilier a également pris l’engagement de respecter des valeurs : le respect, assuré par une charte de bonne conduite entretenue par l’association des franchisés ; l’engagement, incarné notamment par la certification de service Qualicert SGS et la norme ISO 9001 ; et la convivialité, portée par les franchisés à l’accueil de leurs clients, et par la tête de réseau via l’organisation de rassemblements annuels. Enfin, notre troisième atout est l’excellent rapport qualité-prix de nos services, tant pour les clients que pour les franchisés : nos redevances ont une base fixe de 650 euros mensuels, auxquels s’ajoutent 2 % du chiffre d’affaires. L’apport initial minimum nécessaire pour ouvrir son agence est de 60 000 euros, avec un retour sur investissement après 2 ans et demi en moyenne.


Quelles sont les clés pour réussir dans votre secteur en tant que chef d’entreprise franchisé ?

Pour réussir dans l’immobilier en tant que chef d’entreprise franchisé, il faut avant tout être entrepreneur, bon manager, et avoir le sens de la relation client. C’est un métier de proximité, il est donc essentiel d’avoir le goût du service. Etre agent immobilier demande de faire preuve d’un savoir-faire et d’un savoir-être sur son point de vente. Il n’est pas nécessaire d’avoir déjà un pied dans l’immobilier, car les réseaux offrent des formations. Guy Hoquet forme ses candidats aux volets juridique, managérial et commercial notamment, huit semaines en école et deux semaines sur le terrain.

Comment voyez-vous l’évolution de votre secteur dans les prochaines années ?

La tendance de l’année 2013 devrait continuer à la baisse, car il n’existe aucun indicateur positif de relance : le prêt à taux zéro (PTZ) ne sera pas remis sur le marché, la loi Duflot aura un impact social mais ne relancera pas les investissements, et l’indicateur de confiance des Français n’est pas encore rétabli. Pourtant, le déficit de logement en France est réel, d’autant plus que la croissance démographique est positive et que la durée de vie s’améliore. Je suis optimiste concernant Guy Hoquet L’Immobilier, qui a connu une baisse d’activité de 4,7 %, déclin relatif par rapport à la baisse du nombre de transactions de – 18 % que nous estimons pour le marché français. Au cours des prochaines années, il faudra se professionnaliser encore davantage, pour apporter toujours plus de services aux clients. La profession de demain sera multi-canal et multi-métier : multi-canal, parce qu’Internet est un apporteur d’affaires, mais que le client aura toujours besoin d’un conseiller physique. Et multi-métier, parce que nous devrons orienter nos services vers le projet global du client, et non plus uniquement vers la vente d’un produit. Dans cette optique, Guy Hoquet l’Immobilier propose, depuis l’entrée à son capital du groupe Nexity en 2006, un service diversifié permettant à ses agents de conseiller les clients pour toute problématique immobilière : de la gestion locative à la vente, en passant par la cession de fonds de commerce ou le viager.


Bilan de l’année écoulée pour votre enseigne et perspectives de développement ?

En 2012, nous avons ouvert 38 agences et en avons fermé 46. L’objectif est d’atteindre les 70 ouvertures en 2013, avec une priorité d’implantation sur les villes de plus de 20 000 habitants, et notamment Paris (75), Rennes (35), Brest (29), Lille (59), Strasbourg (67), Grenoble (38) et Marseille (13), mais aussi Antibes, Cannes, Nice (06), Le Havre (76), Angers (49), Quimper (29), Tours (37), Amiens (80), Dijon (21), Mulhouse (68), Nancy (54), Clermont-Ferrand (63), Saint-Etienne (42), Toulon (83), Aix-en-Provence (13) et Nîmes (30).

Pourquoi rejoindre ce réseau ?

Guy Hoquet l'ImmobilierUne ambition : révolutionner la profession d’agent immobilier

Demander une documentation Ajouter à ma sélection Voir la fiche Actu du réseau
Actualité de l'enseigne
Dernières actualités