Produits high-tech : le pure player LDLC se lance en franchise

2012-09-21T12:33:00+02:00

21.09.2012, 


imprimer

LDLC, site spécialisée dans la vente en ligne de produits high-tech, souhaite développer un réseau de magasins physiques en franchise.


Présent le 18 septembre sur le salon du E-commerce, le cofondateur et PDG de l’enseigne, Olivier de la Clergerie, a expliqué sa stratégie : « les magasins physiques sont complémentaires du site e-marchand : ils répondent à un besoin de proximité et de conseil de la part des clients. Des synergies importantes se créent avec le site web sur les lieux d’implantation des boutiques, qui permettent de maximiser les ventes sur les deux canaux de distribution. »


Implantée à Lyon (69) depuis 14 ans, l’une des deux boutiques de l’enseigne sert de test pour le nouveau concept, depuis le 4 septembre dernier. « Implantée sur 300 m², elle réalise un peu moins de 10 millions d’euros de chiffres d’affaires par an », précise le PDG de l’enseigne. Les premières ouvertures devraient voir le jour en 2013. « Nous espérons atteindre 15 unités en 3 ans et compter une quarantaine de points de vente d’ici 2017. » Une opération qui permettrait à l’enseigne de passer le cap des 500 000 millions d’euros de chiffre d’affaires.


Les futurs magasins franchisés LDLC devraient s’implanter en périphérie des villes grandes et moyennes, sur des emplacements allant de 150 à 300 m². « Nous ne sommes pas une enseigne de destination, c’est pourquoi nous ne cherchons pas forcément à nous installer en centre-ville, où les locaux sont chers. » Pour mettre son concept au point et intégrer le nouveau métier de franchiseur, l’enseigne travaille avec le cabinet Franchise Management.


Créé en 1996, LDLC possède deux boutiques en propre à Lyon et Paris, qui réalisent 15,4 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Dernières actualités