Automobile : FEU VERT défend les véhicules à double commande pour l’apprentissage de la conduite

2013-05-17T10:47:00+02:00

17.05.2013, 


imprimer

Dans une lettre, l’enseigne Feu Vert, spécialisée dans l’entretien automobile, interpelle le ministre de l’Intérieur afin qu’il intervienne contre un projet d’arrêté imposant de nouvelles contraintes aux auto-écoles. Le texte instaurerait une formation obligatoire pour les accompagnateurs utilisant une voiture à double commande avec un apprenti.

Le premier argument est d’ordre économique. Feu Vert, qui offre « un hébergement et un appui logistique à titre gracieux » à l’entreprise Happy Permis, spécialisée dans la fabrication de voitures à double commande, craint pour la survie de cette activité et des PME qui s’y développent.

De plus, l’enseigne rappelle que la réduction du coût du permis de conduire était « un enjeu de la campagne de 2012 ». Or, la mise en place d’une formation obligatoire entraînerait une augmentation du prix global du permis, peut-on lire dans la lettre adressée à Manuel Valls.

Enfin, l’arrêté « ira à l’encontre de la politique de sécurité routière, les statistiques démontrant clairement que l’apprentissage de la conduite en double-commande limite le risque d’accident. »

Trois propositions existent pour passer son permis en France : la conduite supervisée en auto-école avec un moniteur, la conduite accompagnée incluant une formation en auto-école et avec un accompagnateur non professionnel, ou l’apprentissage en conduisant une voiture à double-commande.

Pourquoi rejoindre ce réseau ?

Feu VertLa patte de l'expert

Demander une documentation Ajouter à ma sélection Voir la fiche Actu du réseau
Actualité de l'enseigne
Dernières actualités