La FEDERATION DES ENSEIGNES DU COMMERCE ASSOCIE (FCA) s’oppose aux soldes flottants

17.09.2010, Extrait de communiqué de presse

imprimer

Partie prenante de la commission sur les soldes flottants organisée par le secrétaire d’Etat chargé du Commerce Hervé Novelli, la FCA réitère la position de ses adhérents, et celle avancée par l’ensemble des fédérations réunies au sein du Conseil du Commerce de France (CDCF) : l’abrogation des deux semaines de soldes flottants.


Seuls 20% des entrepreneurs du commerce associé utilisent les soldes flottants

Au terme d’une enquête réalisée auprès des enseignes de la FCA concernées par les soldes1, la Fédération des enseignes du Commerce Associé constate que près de 80% des répondants n’utilisent globalement pas les soldes flottants. Après une année d’existence de ce dispositif, celui-ci ne semble en effet pas adapté aux commerces de proximité, qui à l’inverse des grandes enseignes, ne peuvent communiquer sur cette période, faute de budget mais également réitérer les périodes de promotions par rapport à leurs plus faibles marges.


Les deux semaines flottantes galvaudent la période de soldes fixes

Outre l’apport d’un chiffre d’affaires incertain pour un entrepreneur indépendant, la FCA soutient la position du CDCF, rappelant le caractère perturbateur et déroutant de la mesure face aux périodes de soldes fixes. Les soldes fixes sont en effet devenus, au fil des années, un évènement incontournable et privilégié entre les commerçants et les consommateurs, un évènement ponctuel et saisonnier attendu de tous. La mise en place de soldes flottants, multipliant les opérations de promotion, déjà très nombreuses notamment via la dernière réglementation sur la publicité de déstockage, a définitivement dénué les soldes fixes de leur caractère exceptionnel et saisonnier.
Enfin, dépourvus de toute communication, ces deux semaines flottantes amènent une confusion dans l’esprit du consommateur, accentuée par le principe même des soldes flottants qui se trouvent appliqués à la discrétion de chaque établissement. Chaque enseigne agissant en son propre nom, ces soldes se retrouvent ainsi totalement dispersés.


Des soldes fixes organisés uniformément sur le territoire français

La FCA, ainsi que l’ensemble des acteurs du CDCF souhaite ainsi rétablir ces périodes de promotions à deux périodes de soldes fixes. Ils dénoncent également la démultiplication du nombre de dérogations concernant les soldes fixes. A cet égard, l’ensemble des adhérents du CDCF, et donc la FCA, souhaite que le nombre de dérogations attribuées reste exceptionnel, celles-ci ayant pour principal effet le démarrage anticipé des soldes.


1 Liste des secteurs interrogés: Alimentaire, Art de la table, Equipement de la personne, Equipement de la maison, jouetspuériculture, sport-loisirs.
 

Dernières actualités