Fédération du Commerce Associé : des performances situées au-dessus de celles du commerce de détail français.

30.06.2010, Information communiquée par l'enseigne

imprimer

Les résultats du commerce 2009, récemment publiés par la Commission des Comptes Commerciaux de la Nation viennent conforter les performances économiques du Commerce Associé annoncées par la FCA en mai dernier. Malgré une année rythmée par la tourmente économique, les enseignes du Commerce Associé ont en effet enregistré une croissance de leur chiffre d’affaires de 0,9%, située plus de deux points au-dessus de celle enregistrée par le commerce de détail sur cette même période (-1,5% ).


UNE CROISSANCE SITUEE 2,4 POINTS AU-DESSUS DU COMMERCE DE DETAIL FRANCAIS

Publiés le 26 juin, les Comptes Commerciaux de la Nation indiquent une baisse de l’activité économique à laquelle a été confronté l’ensemble du commerce de détail en 2009. Notamment pénalisé par un niveau d’épargne élevé et un fort taux de chômage, l’ensemble des entreprises de détail accuse une baisse de 1,5% en valeur et de 0,3% en volume.
C’est dans ce contexte que les 75 groupements, recensés dernièrement par la FCA, affichent une croissance de 0,9%  confirmant la solidité de ces réseaux et donc leur capacité à offrir aux points de vente indépendants les moyens d’être performants et compétitifs. De manière plus sectorielle, les groupements alimentaires affichent une croissance globale de 1% et les réseaux non alimentaires de 0,67%.
Ces performances ne sont que la continuité d’une tendance observée depuis des années, celle d’afficher au fil des ans une croissance supérieure à l’ensemble du commerce de détail français.


26,8% : UNE PART DE MARCHE EN HAUSSE DE 0,6 POINT PAR RAPPORT A 2008

En 2009, le commerce de détail (hors artisanat commercial) a réalisé un chiffre d’affaires de 443,2 milliards d’euros. Ce résultat confère aux groupements de commerçants associés une part de marché de 26,8%, soit 0,6 point de plus que l’année précédente, représentant au total un chiffre d’affaires de 118,5 milliards d’euros TTC et légitimant ainsi le rôle majeur de cette forme de commerce dans le paysage commercial français.


9 500 EMPLOIS SUPPLEMENTAIRES : LE COMMERCE ASSOCIE POURSUIT LA CREATION ET LE MAINTIEN DE L’EMPLOI

Pour la première fois en 15 ans, le commerce de détail enregistre une baisse des effectifs de 0,6% amenant l’effectif salarié à 1,65 million de personnes. A l’encontre de cette tendance, les groupements du Commerce Associé révèlent une hausse de 2,1% de leurs effectifs. A ce jour, 25 693 salariés travaillent dans les différentes centrales et plus de 427 000 dans les points de vente. Les réseaux du Commerce Associé ont été créateurs de 9 500 emplois en 2009.


DES ADHESIONS PLUS NOMBREUSES QU’EN 2008

Hors régime des auto-entrepreneurs, les créations d’entreprises dans le commerce de détail accusent également une baisse de 20% en 2009.
Les réseaux du Commerce Associé ont, quant à eux, enregistré un gain de 1 553 points de vente (créations et adhésions). Cette croissance, notamment soutenue par une hausse d’unités dans les secteurs de l’alimentaire et de la pharmacie, permet de porter le nombre de points de vente à 38 152 magasins, soit une hausse de 2,7%  par rapport à l’année précédente.
Ces nombreuses adhésions ont très probablement été motivées par les services qu’apporte un groupement à un point de vente. Tout en conservant une réelle liberté d’initiative et de gestion dans son magasin, l’entrepreneur bénéficie, en effet, des moyens et des politiques d’enseignes fortes, inhérentes au réseau auquel il appartient. L’ensemble des moyens et des solutions (financières, marketing, commerciales, enseigne,…) mis en place par le groupement offre ainsi aux entrepreneurs la possibilité de répondre efficacement aux attentes du marché. Outre ces synergies créées tant au niveau de l’achat que des moyens, le partage d’expérience et les différentes occasions d’échanges entre les commerçants, mais également la solidarité entrepreneuriale instaurée dans chacun des réseaux, sont autant de facteurs permettant à l’entrepreneur indépendant d’être plus efficace en période économique tendue.


PREVISIONS 2010 : DES INDICES RASSURANTS MAIS DES INQUIETUDES PERSISTANTES

Les dirigeants des réseaux du Commerce Associé annoncent, dans l’ensemble, une reprise de l’activité pour les trois premiers mois 2010. Cependant, ils révèlent un certain attentisme concernant le reste de l’année dans la mesure où, pour de nombreux secteurs, la visibilité ne dépasse pas les deux mois à venir et que les comportements des consommateurs évoluent constamment. La baisse du moral des Français, le niveau élevé des intentions d’épargnes (selon l’observatoire CETELEM, 30% des Français pensent en effet diminuer leur consommation dans les 12 prochains mois) sont autant de facteurs ne permettant pas de préfigurer des résultats de fin d’année.

 

 

Dernières actualités