FCA : 6 300 entreprises à céder dans les 5 ans à venir

23.04.2010, Communiqué de presse

imprimer

La Fédération des enseignes du Commerce Associé (FCA) publie les résultats de son observatoire 2009 sur les reprises et transmissions d’entreprises.


Moins de transmissions en 2009

L’Observatoire des reprises et des transmissions du commerce associé affiche un léger fléchissement du nombre de transmissions par rapport aux années précédentes. En 2009, 1 191 entreprises ont été transmises contre 1 432 en 2008, soit une baisse de 16,8 %. Depuis 2005, aucune baisse n’avait été constatée, la diminution de 2009 se justifie principalement par le contexte conjoncturel difficile, certains entrepreneurs ayant différé leur projet de transmissions ou de reprises. Les prévisions pour 2010 sont d’ailleurs plus optimistes, les entrepreneurs interrogés estimant à 1 419 les entreprises à transmettre pour cette même année.
D’ici deux à cinq ans, les réseaux du Commerce Associé devront recruter plus de 6 300 entrepreneurs et observeront un pic de cessions de points de vente entre 2012 et 2015 pour 71,7 % de leurs groupements. En moyenne, 18 % des points de vente au sein d’un même réseau seraient concernés par ces transmissions, et plus particulièrement, ceux dans le domaine de l’alimentaire (33,5 % ), du B to B (22 % ) et de l’équipement de la personne et des loisirs (20 % ).


Des repreneurs issus des points de vente

82,9 % des réseaux déclarent que le repreneur est en moyenne âgé de 40 ans, celui-ci étant le plus souvent issu du point de vente transmis. Depuis plusieurs années, les transmissions familiales s’affichent à la baisse, enregistrant un taux de croissance annuel moyen, calculé sur cinq années consécutives, de -5 % contre une hausse de 15 % pour les salariés de points de vente.
On notera également une part croissante du nombre des reprises effectuées par des candidats extérieurs au groupement (salariés de concurrents, fournisseurs, autres entreprises…) qui représentent 26,9 % soit une hausse de plus de 10 % par rapport à 2008.
Face à ce constat, la FCA accompagne de plus en plus les groupements dans le recrutement de candidats extérieurs en renforçant sa présence dans des cursus universitaires et professionnels, formant des spécialistes du commerce et des enseignes.


Une intervention financière forte des groupements

Aujourd’hui l’apport moyen demandé par les partenaires banquiers est de 22 % de l’investissement total : face à ce constat, ce sont aujourd’hui 75 % des groupements qui aident eux-mêmes le repreneur à trouver les financements (contre 69 % en 2008) ou proposent une aide financière directe (30 % ). Il est à noter que près d’un groupement sur deux dispose aujourd’hui d’une filiale permettant d’apporter également un soutien financier en interne (cautions…).
80 % des groupements aident les futurs repreneurs lors du montage de leur dossier en leur proposant des études de marchés, des conseils juridiques, fiscaux ou autres ce qui équivaut à une hausse de 4 points par rapport à 2008. Autre type d’intervention proposée par les groupements : la formation. Aujourd’hui 76 % des réseaux dispensent une formation au repreneur. Elles ont actuellement une durée moyenne de 100 heures et peuvent atteindre pour certaines jusqu’à 500 heures. Elles concernent notamment le fonctionnement de l’enseigne et du groupement, le métier, les produits, le management ou encore la gestion financière du point de vente.

Dernières actualités