Publi-interview franchisé

M. Zanat (Family Sphere) : « Je cherchais un réseau bénéficiant d’un véritable savoir-faire »

2009-08-18T15:48:00+02:00

18.08.2009, 


imprimer

Ancienne salariée de l’univers bancaire, Mina Zanat voulait créer une entreprise en franchise dans les services à la personne. Elle a choisi le réseau Family Sphere pour son sérieux et sa dimension humaine. Sa première agence a ouvert en 2006 à Levallois-Perret.

Mina Zanat, Family Sphere
Crédits photo : DR
Mina Zanat, franchisée Family Sphere à Levallois-Perret.

Construction du projet

Ce qui vous a motivée à devenir créateur d’entreprise ?

J’étais chargée d’affaires dans le monde bancaire. Un jour, j’ai réalisé que je n’étais pas faite pour être salariée. J’ai réfléchi pendant un an, puis je me suis lancée. Je cherchais un secteur proche de l’humain, dans les services à la personne, et plus spécifiquement autour des enfants.


Pourquoi avoir créé en franchise ?

Je ne voulais pas me lancer seule. Grâce à mon expérience dans le secteur bancaire, j’avais vu passer des dossiers dans les services à la personne et je savais que c’était difficile pour un créateur isolé. Ce sont des activités dans lesquelles il faut avoir un véritable savoir-faire. Je voulais donc rejoindre un réseau sérieux, afin de bénéficier d’une certaine crédibilité vis-à-vis des clients.


Choix de l’enseigne

Ce qui vous a séduite chez le franchiseur ?

J’ai commencé par contacter plusieurs réseaux de services à la personne, à Paris, mais je n’ai pas accroché. Un jour, au hasard, j’ai appelé une agence de garde d’enfants à Nice. L’accueil, très chaleureux, m’a beaucoup plu et le devis m’a été envoyé le jour même. C’est alors que j’ai remarqué qu’elle appartenait au réseau Family Sphere, que j’ai contacté dans la foulée. L’entente a été immédiate. C’est un réseau à l’esprit familial, avec une forte dimension humaine. J’ai été charmée.


Comment avez-vous convaincu le franchiseur ?

Après un premier contact avec le responsable du développement, j’ai exposé ma candidature au directeur de l’enseigne. La décision a été très rapide. C’était en décembre 2006, j’étais une des premières franchisées non actionnaires du réseau. Aujourd’hui, je réalise que nous nous ressemblons tous un peu : nous avons chacun une histoire, un goût pour l’échange et une volonté de réussir. Il y a une certaine unité dans le recrutement !

Quotidien du franchisé

Comment avez-vous appliqué le savoir-faire de l’enseigne ?

J’ai été beaucoup aidée par le réseau tout au long de mon parcours, notamment pour réaliser l’étude de marché et les démarches d’agrément. J’ai également bénéficié d’une formation dans chaque domaine – commercial, communication, recrutement, comptabilité… Si bien que je disposais du savoir-faire complet de l’enseigne le jour où j’ai ouvert les portes de mon agence. Ce dispositif est aujourd’hui renforcé par les démarches de certification Qualicert en cours dans le réseau. Toutes ces marches à suivre me sont très utiles dans mon organisation quotidienne.


Bénéfices et contraintes de votre nouvelle vie de franchisé ?

Je travaille 50 ou 70 heures par semaine, mais chaque matin, je suis heureuse d’ouvrir la porte de mon agence. Je ne regrette que mes grasses matinées ! Tant que le réseau Family Sphere gardera le même état d’esprit, j’y resterai. Avec le temps, j’ai appris à déléguer… Mon agence de Levallois est aujourd’hui gérée par 4 personnes et emploie 147 salariés. Je viens de signer le bail pour une seconde agence à La Garenne-Colombes et mon objectif est d’occuper les 10 autres communes que j’ai réservées dans le département.

Dernières actualités