Publi-interview franchisé

F. Corme (Family Sphere) : « Si on applique les procédures, le concept fonctionne parfaitement »

2011-11-08T08:42:00+02:00

08.11.2011, 


imprimer

Homme de conviction, Frédéric Corme a ouvert le 1er janvier 2009 une première franchise Family Sphere à Senlis (60), et s’apprête à consolider sa réussite avec une seconde création dans les 19ème et 20ème arrondissements parisiens.

Frédéric Corme
Crédits photo : DR
Frédéric Corme, franchisé Family Sphere.

Construction du projet


Ce qui vous a motivé à devenir créateur d’entreprise ?

Je pense avoir toujours ressenti la fibre créatrice en moi. Par conviction, je voulais m’investir dans les services à la personne, mais je n’avais pas défini d’orientation précise. Mon parcours professionnel est atypique. Après l’obtention d’un DUT « Biologie appliquée en agro-alimentaire », puis d’un Diplôme Universitaire « Ergonomie et Sécurité du Travail », j’ai travaillé trois ans pour une entreprise agro-alimentaire, en R&D, puis en qualité de technicien méthodes. J’ai ensuite obtenu le concours d’entrée à La Monnaie de Paris. En dix ans, après un passage obligé au service intérieur, j’ai occupé différentes fonctions aux services contrôle, puis marketing, et enfin statistiques commerciales pour la direction. Cette expérience variée ne me prédestinait pas réellement à me mettre à mon compte, mais j’y ai été amené par concours de circonstances. Une mise en disponibilité avec procédure d’accompagnement à la création d’entreprise, alors que j’avais déjà deux enfants en bas âge, a constitué le déclencheur pour monter ma propre structure.


Pourquoi avoir créé en franchise ?

Trois raisons essentielles m’ont amené à faire ce choix, qui m’est apparu comme très sécuritaire. Tout d’abord, la franchise permet de gagner beaucoup de temps dans le développement d’une activité, et mon congé pour création était limité à 18 mois. Ensuite, je manquais d’expérience concrète sur certaines fonctions, notamment en commercial, et l’accompagnement d’un franchiseur pouvait y suppléer. Enfin, je voulais préserver ma famille, et la franchise m’est apparue comme la solution la plus rassurante pour me lancer dans cette aventure.

Choix de l’enseigne

Ce qui vous a séduit chez le franchiseur ?

Je me suis positionné en tant qu’acheteur. Il existait peu de franchises dans le domaine de la garde d’enfants. De façon très pragmatique, j’ai opté pour l’enseigne que j’aurais choisi dans l’absolu pour mes enfants. Les valeurs de proximité m’importaient. Family Sphere n’est pas une simple plateforme de réservation. Chaque franchisé agit localement et connaît bien les structures sociales et éducatives de son secteur d’implantation. Par ailleurs, en rencontrant les fondateurs du concept, j’ai été convaincu par leur solide expérience respective, dans des domaines différents mais très complémentaires, source d’enrichissement pour chacun. J’avais également besoin d’être rassuré au plan commercial, et l’accompagnement important proposé à l’ouverture me convenait parfaitement.


Comment avez-vous convaincu le franchiseur ?

Tout en habitant Paris 11ème, je connaissais bien la ville de Senlis, puisque je suis originaire de Compiègne, également située dans l’Oise. Je pense également avoir développé, dans le cadre des échanges avec le franchiseur, des qualités de pugnacité et un sens du service et du contact humain.

Quotidien du franchisé


En quoi le savoir-faire de l’enseigne vous aide-t-il au quotidien ?

Si on applique les procédures, le concept fonctionne parfaitement. L’efficacité de Family Sphere passe aussi par l’entraide entre franchisés et le partage d’expériences.  Les compétences de chacun sont mutualisées au travers de commissions. Je participe notamment à la commission « marketing et communication ». Mais l’aspect le plus gratifiant de la franchise réside dans le développement de l’activité : sur les deux dernières années, le chiffre d’affaires réalisé est supérieur au prévisionnel, et notre structure, hébergée au départ dans un centre d’affaires, évolue désormais dans un local bien décoré de 70 m². Deux collaboratrices, recrutées parmi les « nounous » employées au démarrage de l’activité, occupent respectivement les postes de chargée de clientèle et d’assistante RH. La création d’emploi faisait partie de mes motivations initiales, et ce sont désormais 47 salarié(e)s à temps partiel qui se partagent le planning des gardes d’enfants de tous âges. Au-delà du processus d’embauche, la détection des potentiels, pour faire évoluer les employé(e)s dans l’entreprise, constitue une source de satisfaction importante dans mon travail. Enfin, le succès de cette première franchise va entrainer très prochainement la création d’une seconde unité Family Sphere sur le secteur des 19ème et 20ème arrondissements de Paris.


Bénéfices et contraintes de votre nouvelle vie de franchisé ?

Je ne vois personnellement aucune contrainte relative à cette franchise. A l’inverse, le savoir-faire existant et généré par l’enseigne permet de ne pas se tromper, à condition d’appliquer à fond le concept, situation qui me convient très bien. L’ouverture, début 2012, de l’agence Paris 19ème et 20ème, pour laquelle l’emploi d’un responsable est prévu en 3/5, va m’amener à partager mon activité entre Senlis et Paris. Efficacement accompagné par l’animatrice réseau, au cours de ses visites régulières, j’ai le bonheur de pouvoir toucher à toutes les fonctions de mon activité, tout en conservant la vision globale du chef d’entreprise sur sa société.

Dernières actualités