Commerce spécialisé : Eurelia pointe un ralentissement général de la consommation en Europe

2012-03-08T13:06:00+02:00

08.03.2012, 


imprimer

Eurelia, fédération européenne des enseignes de commerce spécialisé, publie les résultats de son dernier baromètre, qui fait état de l’activité du secteur sur la fin de l’année 2011. Ainsi, malgré des ventes de Noël et les soldes qui ont eu un certain succès, la fin de l’année est marquée par un ralentissement général de la consommation pour les 8 pays suivis par le baromètre : la Belgique, la Pologne, le Portugal, la France, l’Italie, la Suisse, l’Espagne et l’Allemagne.

Dans ce contexte, les perspectives 2012 restent assez floues, d’autant plus que de nombreux paramètres exogènes pèseront sur la conjoncture des 8 pays cités ci-dessus : élections, mesures d’austérité, hausse de la TVA, évolution du chômage, etc. Eurelia ne table pas sur une reprise avant le second semestre de 2012, et ce dans le scénario le plus optimiste. La fédération s’inquiète particulièrement de la hausse des loyers en Europe, qui pèse sur la rentabilité des commerces.

La Belgique, la France et l’Italie réalisent de bonnes performances dans ce contexte de crise. Malgré un recul de l’activité au cours du second semestre de 2011 et des loyers qui ne cessent d’augmenter, l’activité commerciale belge reste stable. En France, l’activité du commerce spécialisé enregistre une croissance de 0,1 %. Après un second semestre en net ralentissement, l’activité a connu un rebond à 3 % durant la période des fêtes. Les enseignes affichent une grande prudence pour 2012. Et c’est une deuxième année à croissance nulle pour l’Italie, qui a elle aussi bénéficié des promotions de fin d’année. La forte pression exercée sur les loyers, une possible hausse de la TVA et la fréquentation en baisse des centres commerciaux pèsent sur les perspectives de croissance du pays en 2012.

Le bilan est plus mitigé pour l’Allemagne, la Pologne, l’Espagne, la Suisse et le Portugal. L’Allemagne a été rattrapée par la crise en 2011, à cause notamment de la météo très clémente et de la baisse des dépenses des ménages. La Pologne est relativement préservée dans une Europe centrale très touchée, mais la chute de fréquentation dramatique du mois de janvier 2012 inquiète. L’Espagne a évolué de manière constante, enregistrant une activité en baisse de 2 à 3 % en 2011. Peu d’ouvertures de centres commerciaux sont prévues pour 2012, l’année sera donc à la prudence pour les enseignes. En Suisse, les ventes ont été malmenées par les aléas du franc, et les promotions ont pesé sur les marges des commerçants, dans un marché habituellement épargné. Au Portugal finalement, les centres-villes souffrent de la pression des centres commerciaux, qui connaissent une forte baisse de fréquentation. L’objectif 2012 pour les enseignes portugaises sera de tenter de résister, le mieux possible, à la crise qui secoue le pays.

Créée par Michel Pazoumian et Emmanuel de Labarre, respectivement délégué général et directeur de la fédération Procos, Eurelia vise à apporter une analyse des différents marchés européens aux enseignes du commerce spécialisé souhaitant s’étendre à de nouveaux pays d’implantation. En 2012, Eurelia représente 90 enseignes du commerce spécialisé et plus de 25 000 points de vente dans le monde.

Dernières actualités