Commission-affiliation : Kate Moss devient la nouvelle égérie ELEVENPARIS

2014-04-02T10:13:00+02:00

02.04.2014, 


imprimer

ElevenParis, enseigne de prêt à porter développée en commission affiliation, fait appel à Kate Moss pour incarner sa campagne printemps/été 2014 dont le lancement a eu lieu en début d’année 2014.
« Aussi fascinante que scandaleuse, Kate Moss n’est pas qu’un sublime modèle sur papier glacé. Son style avant-gardiste, son physique atypique et ses liens étroits avec la musique font d’elle l’icône de mode absolue », explique Oriel Bensimon, l’un des deux fondateurs d’ ElevenParis.

ElevenParis était à ses débuts une marque de tee-shirts graphiques et de basics. Avec vingt-cinq boutiques en France, une vitrine à Londres, une à Bruxelles et une ouverture à Berlin en janvier, le label est désormais reconnu sur la scène internationale de la mode pour ses collections de prêt-à-porter créatives.

« Kate Moss a beaucoup participé au succès d’ElevenParis, elle fait partie de notre histoire. La choisir comme égérie pour notre 11ème année d’existence était une évidence, pour la remercier mais aussi pour expliquer que la marque a beaucoup évolué ces dernières années », ajoute Dan Cohen l’autre co-fondateur, fier de cette campagne et du travail effectué saison après saison par son studio de création.

Connu dans le monde entier pour avoir signé les campagnes publicitaires de Yves-Saint-Laurent, Jil Sander ou encore de Dior, et réputé pour ses talents de portraitiste de personnalités, le photographe anglais Craig McDean signe cette campagne 2014. C’est dans un loft londonien que l’équipe ElevenParis a donné rendez-vous à Kate Moss. A huis clos, pour préserver sa technique de prise de vue et cette célèbre lumière dont lui seul a le secret, Craig McDean a photographié la modèle britannique, pour sélectionner, quelques minutes après deux portraits.

On y découvre une Kate Moss à contre-courant de « la brindille » sensuelle, souvent shootée en noir et blanc. Ainsi, ElevenParis affirme une fois de plus sa différence et la maturité de sa direction artistique.

Dernières actualités