Publi-interview franchiseur

P. Mary (Eléphant Bleu) : « Nous nous félicitons de la santé financière de nos franchisés »

2013-10-16T08:32:00+02:00

16.10.2013, 


imprimer

Réseau de près de 500 stations de lavage en France, Eléphant Bleu poursuit son développement au rythme de 15 à 20 ouvertures par an. Les précisions de Patrick Mary, directeur commercial de l’enseigne.

Patrick Mary, Eléphant Bleu
Crédits photo : Droits réservés
Patrick Mary, directeur commercial d'Eléphant Bleu

Quelle est l’originalité de votre concept ?

L’originalité d’Eléphant Bleu est d’apporter aux consommateurs un service de lavage rapide et à la portée de tous. Créée il y a 25 ans, notre marque est aujourd’hui une référence sur le marché du lavage automobile. Notre notoriété auprès des Français est supérieure à 90 %, et ce grâce à trois facteurs : une longue expérience, des plans de communication à l’échelle nationale, et pas de concurrence sur la franchise.


Quelle est la valeur ajoutée du concept par rapport au marché ?

Aujourd’hui, nos concurrents sont les stations-services et les supermarchés. Il existe aussi de nombreux indépendants qui ont créé leur station, mais ils ne bénéficient pas de notre force en tant que grand groupe. Nous sommes donc la seule enseigne de franchise présente sur le secteur du lavage. Nous nous félicitons du taux de renouvellement de nos contrats, qui dépasse les 95 %, et de la santé financière de nos franchisés. Face à la conjoncture actuelle, économiquement fragile, notre concept ferait presque office de « valeur refuge » : gérer une station Eléphant Bleu ne demande pas beaucoup de personnel, très peu de gestion de stocks, et nous ne sommes pas confrontés au problème d’impayés puisque les clients payent comptant. Il faut seulement bien choisir son emplacement, entretenir sa station et faire de la prospection commerciale.


Quels sont les points-clés de votre accompagnement ?

Avant de valider une candidature, nous faisons avec le prospect une étude de marché, une évaluation du chiffre d’affaires potentiel et de la zone de chalandise, pour monter un dossier de faisabilité puis un dossier bancaire. La taille de la station sera déterminée en fonction du potentiel de la zone de chalandise, il est donc important d’attribuer le bon candidat à la bonne zone. Ensuite, nous l’accompagnons à la banque s’il le souhaite. Nous lui fournissons un dossier de consultation pour lui permettre de réaliser des devis travaux auprès des entreprises locales. Nous pouvons également nous charger des travaux à sa demande. Avant l’ouverture, le franchisé reçoit une formation technique et commerciale. Il passe une semaine au siège puis plusieurs jours sur le terrain, en fonction de ses aptitudes.
Au lancement, nous réalisons un plan de communication spécifique, avec en général une opération de lavage gratuit un mois après l’ouverture. Cela lui permet de capter de nouveaux clients et de les fidéliser. Tout au long de son contrat, il peut également participer à des réunions régionales avec les autres franchisés, à notre convention nationale et à des réunions techniques qui permettent d’aborder certains sujets du quotidien comme la maintenance de la station ou l’intégration de nouveaux produits et services.

Quel bilan faites-vous de l’année écoulée et quelles sont vos perspectives de développement ?

Eléphant Bleu a fêté ses 25 ans l’année dernière, et compte aujourd’hui 460 stations en France et 200 franchisés. En 2013, nous allons ouvrir 17 stations, un bilan en ligne avec notre objectif de développement de 15 à 20 stations par an. Cette année, nous avons installé 25 portiques à brosse, service que nous avons créé en 2008 dans le réseau. A la fin de l’année 2013, nous devrions compter une centaine de portiques en tout. Nous misons aussi toujours sur la communication avec plusieurs campagnes nationales menées chaque année, en adéquation avec les attentes des clients dont nous mesurons les évolutions via nos enquêtes consommateurs.


Quels profils recherchez-vous ?

Nous recrutons à la fois des créateurs purs, pas forcément issus du secteur du lavage, et des personnes qui ont déjà leur station qu’ils souhaitent passer sous enseigne et qui connaissent bien le métier. Egalement, beaucoup de franchisés Eléphant Bleu exercent une profession principale et exploitent leur(s) station(s) en complément d’activité. Cela dépend réellement des envies et des capacités de chaque candidat. Répondant autant aux aspirations d’investisseurs que d’exploitants, le concept s’ouvre à des profils très variés qui font toute la richesse et la spécificité du réseau.

Dernières actualités