Aides Pôle emploi : certains adhérents Leclerc mis en cause pour abus

2014-11-20T15:59:00+02:00

20.11.2014, 


imprimer

Coup dur pour la coopérative Leclerc. Lundi 17 novembre, une plainte a été déposée à l’encontre de l’adhérent de Fleury-Mérogis (91) pour "escroquerie, offre d’emploi fausse, travail dissimulé, soumission de personnes vulnérables à des conditions incompatibles avec la dignité humaine et violences", selon une information révélée par Le Monde, jeudi 20 novembre.

Problème : il ne s’agirait pas d’un cas isolé. Le quotidien révèle notamment que plusieurs propriétaires de magasins Leclerc auraient recruté des chômeurs, subventionnés par Pôle emploi dans le cadre de leur formation, à l’ouverture de nouveaux magasins, et en auraient licenciés la plupart pendant leur période d’essai, une fois l’inauguration du point de vente terminée. Les journalistes du Monde ont notamment identifié des cas similaires dans l’Hérault, l’Aude ou encore le Gard. Sollicitée par Le Monde, l’enseigne « n’a pas donné suite ».

La coopérative Leclerc regroupe des commerçants indépendants spécialisés dans la distribution alimentaire. Créée par Edouard Leclerc en 1949, la chaîne de magasins a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires de 45,6 milliards d’euros.

Dernières actualités