Publi-interview franchisée

C. Petit (dietplus) : « Notre réussite repose sur le respect de la personne »

2017-10-11T08:43:00+02:00

11.10.2017, 


imprimer

Noël 2016 : Christèle Petit, 44 ans, est très satisfaite. Le magasin dietplus qu’elle a créé à Libourne (33) en novembre 2016 a déjà atteint son seuil de rentabilité, après seulement six semaines d’activité. Elle-même avait fait confiance à dietplus, spécialiste du rééquilibrage alimentaire, pour perdre du poids, et elle partage aujourd’hui sa réussite avec ses clients.

Christèle Petit, dietplus
Crédits photo : Droits réservés
Christèle Petit, franchisée dietplus à Libourne (33).

Construction du projet


Qu’est-ce qui vous a motivée à devenir créatrice d’entreprise ?

J’aime les challenges et je déteste m’ennuyer. Après un Bac+2 en gestion comptable et financière, j’ai obtenu un emploi dans le service comptable d’une société de phyto-sanitaire, et j’y ai mené une belle carrière durant six ans, jusqu’au poste de responsable de gestion commerciale et financière, avec un statut cadre. Pour évoluer, il fallait que j’intègre une autre structure du groupe sur une fonction à la fois commerciale et managériale, que j’ai occupée avec succès, avant de me rendre compte que je ne m’y épanouissais pas. J’étais arrivée à saturation, et je ne souhaitais plus manager une équipe de quinze personnes. J’ai alors fait le point sur mes aspirations, songé à mes parents eux-mêmes entrepreneurs. Je ressentais que le commerce était fait pour moi, et ce fut alors le déclic pour sauter le pas de la création d’entreprise.


Pourquoi avoir créé en franchise ?

Je ne voulais plus subir les contraintes du salariat, mais je souhaitais néanmoins être accompagnée. En contrat de franchise, le concept est éprouvé et validé, et il est bien sûr indispensable d’y adhérer totalement. J’ai mené des recherches sur Internet dans les secteurs de la beauté et de la santé qui m’intéressaient tous deux, et j’ai finalement opté pour dietplus. J’ai besoin de « vivre mon métier » de l’intérieur, et j’ai moi-même suivi le protocole dietplus, ce qui m’a permis de perdre beaucoup de poids.


Choix de l’enseigne

 


Qu’est-ce qui vous a séduit chez le franchiseur ?

On peut démarrer une franchise dietplus sans aucun salarié. Il est d’ailleurs indispensable de lancer personnellement l’activité, car le succès n’est en général au rendez-vous que si on a su créer un lien d’empathie, d’écoute et de considération avec ses clients, femmes et hommes. Par ailleurs, le franchiseur ne perçoit pas de redevance d’exploitation, et aucune royalties. Son succès dépend directement de celui de ses franchisés, et j’ai été tout autant séduite par le fonctionnement de cette jeune enseigne que par l’accueil et le dynamisme de l’équipe d’encadrement.


Comment avez-vous convaincu le franchiseur ?

Le responsable de développement de mon secteur m’a téléphoné suite à l’envoi de mon CV, puis il est venu me voir chez moi et nous avons beaucoup échangé. Il m’a ensuite proposé de me rendre durant une journée au siège parisien afin de rencontrer le directeur du développement national. Des entretiens individuels ont été organisés afin d’analyser notre comportement face à un client potentiel et d’évaluer notre capacité d’empathie. Cette capacité est primordiale dans ce métier, et les affaires se déclenchent souvent grâce au feeling. La ville de Libourne m’intéressait et ce secteur n’était pas encore implanté par dietplus.


Quotidien de la franchisée


En quoi le savoir-faire de l’enseigne vous aide-t-il au quotidien ?

Durant trois semaines, dietplus dispense à ses franchisés une formation très efficace. Lors des deux premières semaines à Paris, nous avons été formés sur les produits (principalement des compléments alimentaires naturels et produits en France) et sur le protocole à mettre en œuvre avec le client (un bilan initial offert de 30 minutes, et un rendez-vous hebdomadaire personnalisé de 15 minutes pour faire le point). Nous étions filmés lors des simulations, de manière à pouvoir analyser nos prestations et acquérir les réflexes adéquats. La troisième semaine se déroule à Toulouse dans un centre-école géré par la coach dietplus référente, et nous sommes alors au contact de véritables clients. On en ressort avec un mental de « winner ». Cette formation intensive est aussi l’occasion d’échanger avec d’autres franchisés dietplus à propos de notre organisation et de nos choix d’investissements respectifs.

L’enseigne ne nous laisse jamais seuls. Nous sommes accompagnés dans toutes les étapes de notre installation, aussi bien pour le choix du local qui accueillera notre magasin que pour l’agencement de celui-ci, mais aussi lors du lancement, avec des opérations de « street marketing ». J’ai privilégié un emplacement à proximité de la Place du marché, face à un salon d’esthétique et un salon de coiffure, et ce local qui pâtissait d’une décoration très laide a été entièrement refait.

C’est désormais un magasin dietplus très chaleureux et très soft, que mes clients apprécient beaucoup. Une fois leur objectif atteint et leur poids stabilisé, ils peuvent toujours venir à la boutique afin de vérifier leur ratio « gras/eau/muscles » grâce à l’impédancemétrie, et recevoir de notre part un « petit coup de boost », si nécessaire.

Le point-mort d’un centre dietplus est généralement atteint après trois mois d’activité, mais mon magasin a été rentable au bout de six semaines seulement. Au-delà de la notoriété de dietplus, notre réussite repose sur le respect de la personne.

En interne, notre animatrice de secteur est présente en fonction de nos besoins. Plusieurs outils logiciels et marketing sont mis à notre disposition : statistiques diverses et top-classement des vendeurs, page Facebook nationale et par point de vente, supports de communication, courrier interne mensuel, etc. Entre franchisés, nous nous accompagnons volontiers, et la convention dietplus nous donne chaque année l’occasion de créer de nouveaux liens.


Quels sont les bénéfices et les contraintes de votre nouvelle vie de franchisée ?

Je travaille généralement de 07h30 à 19h30, du lundi au samedi 13h, et je suis aussi maman à temps plein d’une petite fille de six ans. Mais je passe peu de temps en transport et, lorsque j’ouvre mon magasin dietplus, « je me sens chez moi », dans ma zone de confort. L’investissement financier de départ est abordable et les résultats sont rapidement au rendez-vous, au point où je serai peut-être amenée à embaucher. Je reçois régulièrement les encouragements de mon franchiseur, et cet accompagnement dans la réussite est très gratifiant.

Pourquoi rejoindre ce réseau ?

DietplusLe spécialiste du rééquilibrage alimentaire

Demander une documentation Ajouter à ma sélection Voir la fiche Actu du réseau
Actualité de l'enseigne
Dernières actualités