Publi-interview franchisé

L. Lavenu (Ed) : « Je souhaitais pour ma famille et pour moi encadrer au maximum les risques de la création d’entreprise »

2009-11-27T01:08:00+02:00

27.11.2009, 


imprimer

Après 12 ans comme salarié chez Ed, Ludovic Lavenu est devenu Franchisé locataire gérant du magasin de Bois-Guillaume. A 38 ans, certain de la réussite du concept discount de l’enseigne Carrefour, il a souhaité gagner en indépendance et être l’acteur de sa réussite professionnelle.

Ludovic Lavenu
Crédits photo : DR
Ludovic Lavenu, franchisé locataire-gérant Ed

Construction du projet

Ce qui vous a motivé à devenir créateur d’entreprise ?

Lorsque j’étais salarié, je souhaitais davantage d’autonomie dans la gestion de mon point de vente et pouvoir prendre toutes les initiatives qu’un commerçant doit prendre pour satisfaire sa clientèle. Devenir mon propre patron me permet donc d’être complètement indépendant. Cela faisait une quinzaine d’années que ce projet me tentait. Je voulais être fier de ma réussite professionnelle. Aujourd’hui, en effet, je peux l’être. Bien sûr, l’enseigne est là mais, ce sont mes initiatives et efforts quotidiens qui font ma réussite.


Pourquoi avoir créé en franchise ?

Tout d’abord pour être mon propre patron, mais me lancer dans un projet de ce type est quelque chose de lourd, alors je souhaitais pour ma famille et pour moi encadrer au maximum les risques de la création d’entreprise, en travaillant avec une enseigne connue et reconnue.

Choix de l’enseigne

Ce qui vous a séduit chez le franchiseur

Je travaillais déjà pour Ed en tant que salarié, d’abord comme Adjoint puis Chef de Magasin. J’étais convaincu du potentiel énorme du concept Ed. Le discount tel qu’il est pratiqué par d’autres enseignes avec les cartons à même le sol, c’est fini. Quand un client rentre chez Ed, il trouve un magasin pratique, confortable et des produits qui répondent à sa demande, comme par exemple un rayon fruits et légumes alimenté quotidiennement par des produits frais.


Comment avez-vous convaincu le franchiseur ?

La sélection s’est déroulée en plusieurs étapes. J’ai passé avec succès les tests qui étaient proposés par l’enseigne pour déterminer si j’avais les qualités pour être chef d’entreprise. Il s’agissait de mises en situation et d’études de cas. Mon parcours chez Ed m’a permis de développer mes compétences commerciales et de manager, mais il a fallu que je prouve que j’étais capable et motivé pour développer mon entreprise.

Quotidien du franchisé

Comment avez-vous appliqué le savoir-faire de l’enseigne ?

J’étais salarié Ed donc je connaissais déjà les process de l’entreprise. J’ai donc bénéficié à mon arrivée d’une formation tournée vers la découverte des spécificités de la franchise et du métier d’entrepreneur. J’ai notamment été formé à l’utilisation des outils dédiés à la franchise. Mon intégration m’a également permis de rencontrer d’autres franchisés et ils m’ont fait partager leur propre expérience.


Bénéfices et contraintes de votre nouvelle vie de franchisé ?

J’avais envie lorsque l’on se rend dans mon magasin, que l’on vienne chez Ed mais aussi d’apporter ma vision du commerce. Aujourd’hui, je crois avoir réussi. J’ai donc développé plus de service pour ma clientèle, par exemple une activité de livraison à domicile et un point presse. Par ailleurs, je souhaitais vivre une aventure humaine forte. Je voulais faire avancer les choses et notamment l’état d’esprit des salariés. Aujourd’hui, j’ai une équipe très solide, qui me suit et me fait confiance. Il y a une vraie cohésion entre nous. Je me suis installé à Bois-Guillaume en septembre 2008. Là, je viens de signer un deuxième contrat de franchise location-gérance dans un quartier plus populaire de l’agglomération. L’étape suivante sera de devenir propriétaire de mon propre fonds de commerce au sein du réseau.

Dernières actualités