Distribution : selon Bercy, « DIA veut aller vite » pour céder ses magasins

2014-05-29T09:01:00+02:00

29.05.2014, 


imprimer

Le 8 mai dernier, les dirigeants de Dia annonçaient leur volonté de céder les 865 magasins de l’enseigne, intégrés et franchisés, implantés en France. Une décision qui semble consécutive aux mauvais résultats enregistrés par le groupe l’année dernière, qui a vu la croissance de son chiffre d’affaires chuter de 11 % sur le territoire national.

Suite à cette annonce, de nombreuses craintes se sont élevées côté salariés et franchisés ou locataires-gérants. Raison pour laquelle Bercy a décidé d’entamer des discussions avec les dirigeants de Dia France, lundi 19 mai dernier, puis avec les syndicats, le vendredi 23 mai. « Les deux rencontres se sont bien déroulées », assure Bercy, qui poursuit : « Nous savons que les négociations seront longues, même si Dia a laissé entendre qu’il souhaitait aller vite. » Répondant aux craintes de certains, Bercy se veut rassurant : « Nous allons tout faire pour que les emplois soient maintenus, ainsi que les commerces. »

Né en Espagne, le réseau de distribution Dia fait partie des principaux acteurs de ce secteur en Europe, avec près 6 800 magasins répartis dans sept pays.

Dernières actualités