Grande Distribution

Protection ressources halieutiques : Auchan stoppe la vente de thon rouge et de requins menacés

2010-02-03T14:44:00+02:00

03.02.2010, 


imprimer

Auchan a choisi de renoncer aux ventes de certaines espaces menacées. En diversifiant ses étals de poissonnerie. Quitte à perdre un chiffre d’affaires non négligeable.


Crédits photo : Shutterstock
Auchan a choisi de renoncer aux ventes de certaines espaces menacées

Le constat : bientôt plus de thon rouge dans la Méditerranée ?

Espèce menacée, le thon rouge est traditionnellement consommé en Méditerranée et au Japon. Face à la réduction du stock, les ONG (Greenpeace, WWF en particulier) dénoncent la mollesse des mesures prises et le dépassement systématique des quotas de pêche imposés aux flottes des pays bordant la Méditerranée. Selon le WWF, le thon rouge aura disparu de cette mer en 2012 si des mesures plus restrictives ne sont pas prises, voire si l’on n’interdit pas la pêche.
Même constat pour certaines espèces de requins. Chaque année, 100 millions de requins sont capturés. La population totale de requins a diminué de 50 % en 15 ans ! La disparition du thon rouge et des requins menace la biodiversité au sommet de la chaîne alimentaire.


Les mesures prises : arrêt de la vente de thon rouge

En décembre 2007, le groupe Auchan a été le premier distributeur en France à annoncer la fin de la vente de thon rouge sur ses étals de poissons. L’artisan de cette décision est Jacques Le Cardinal, chef de groupe Poissonnerie chez Auchan depuis plus de 15 ans : « Compte tenu de l’épuisement des ressources à court terme et des pratiques illégales de surpêche, j’ai défendu l’arrêt de la vente. En 2007, nous vendions 700 tonnes de thon rouge. Ce n’est pas beaucoup en regard des 35 000 tonnes de poissons que nous vendons chaque année. Mais c’est symbolique et nous sommes fiers de nous engager pour le futur. »


Les équipes de vente des poissonneries ont été sensibilisées et formées

Des affichettes sur le lieu de vente informent les clients des engagements d’Auchan et des alternatives proposées, c’est-à-dire des espèces de thons non menacées : Albacore, thon obèse et thon blanc Germon.
L’interdiction de la vente de thon n’est pas la seule mesure prise par Auchan pour protéger les réserves halieutiques. Le distributeur a aussi renoncé à la vente de bar sauvage pendant les périodes de reproduction. Il s’est imposé des tailles de commercialisation plus grandes que les minimums européens sur 6 espèces : sole, plie, turbot, barbue, limande sole et limande franche. Enfin, il renonce à la vente des espèces menacées de requin.


Les résultats obtenus : -30% sur les ventes de thon en général

Les ventes de thon accusent un recul de 30 % en 2009 par rapport à 2007. C’est sans doute aussi l’effet des campagnes d’information menées par les ONG. D’ailleurs, d’autres enseignes ont suivi Auchan, ainsi que des restaurateurs. Récemment, Relais & Châteaux a ainsi retiré le thon rouge des cartes de tous ses restaurants.
Pour le requin, la mesure, quasi indolore en France, n’est pas anodine en Chine et à Taïwan où le groupe est présent et où les clients apprécient les ailerons. De la même manière que lors de l’arrêt de la vente de thon rouge, des espèces de requins non menacées sont proposées aux clients.

Aller plus loin

Le développement durable chez Auchan
Les dangers de la surpêche

Sommaire
Dans ce secteur
Fiches pro APCE