Publi-interview adhérent

JC. Cedrych (Piscines Desjoyaux) : « Le client est au cœur des préoccupations de l’enseigne »

2013-12-13T08:04:00+02:00

13.12.2013, 


imprimer

Commercial dans l’âme, Jean-Christophe Cedrych, 47 ans, s’est associé avec un maçon, ami de longue date, afin de reprendre la concession Piscines Desjoyaux de La Seyne-sur-Mer (83), en février 2012.

Jean-Christophe Cedrych, franchisé Piscines Desjoy
Crédits photo : DR
Jean-Christophe Cedrych, franchisé Piscines Desjoyaux

Construction du projet

Ce qui vous a motivé à devenir créateur d’entreprise ?

J’ai effectué toute ma carrière en qualité de commercial pour différents produits et services. J’ai travaillé ces quinze dernières années dans le négoce en matériaux, et je passais mon temps sur les chantiers, avec les maçons. L’un d’entre eux, devenu depuis mon associé, était un ami d’enfance et m’a fait part d’une opportunité d’affaire. Il s’agissait de reprendre la concession Piscines Desjoyaux de La Seyne-sur-Mer (83), gérée par l’un de mes anciens collègues de travail, qui désirait revendre son fonds de commerce pour se rapprocher de son domicile. J’ai toujours eu une mentalité indépendante. Et, alors que la plupart des sociétés réclamaient de plus en plus de comptes-rendus à leurs commerciaux, je me suis dit que c’était le bon moment pour passer à autre chose.


Pourquoi avoir créé en vous appuyant sur un réseau ?

En concession, on est autonome, mais pas seul. On a sa propre entreprise, tout en étant entouré comme dans une grosse société. Pouvoir s’appuyer sur un réseau est important : l’enseigne est spécialisée dans les piscines, et mes voisins concessionnaires Piscines Desjoyaux ont l’expérience des chantiers et des terrains spécifiques à la région.

Choix de l’enseigne

Ce qui vous a séduit chez le concédant ?

Le groupe Piscines Desjoyaux demeure une entreprise familiale, et j’apprécie la possibilité de pouvoir parler, en réunion, directement avec un membre de la famille Desjoyaux. L’enseigne a fondé sa notoriété sur sa grande expérience et sur la qualité de conception de ses piscines. Un système breveté de filtration sans canalisations écarte tout risque de fuites, et l’étanchéité par liner a supplanté le carrelage des piscines. Enfin, l’obtention du crédit a été facilitée, grâce à la production des bilans des années antérieures, et à l’existence d’une clientèle qui vient s’approvisionner au magasin en matériel ou en consommables, après construction de leur piscine.


Comment avez-vous convaincu le concédant ?

Ma dimension commerciale et mon expérience du secteur du bâtiment étaient importantes. Mais j’avais avant tout la capacité financière pour investir et financer le fonds de commerce et le stock. En outre, je me présentais au concédant avec un associé, maçon de métier, que je connaissais depuis l’âge de 14 ans.


Quotidien du concessionnaire

En quoi le savoir-faire de l’enseigne vous aide-t-il au quotidien ?

J’ai suivi, au siège de Saint-Etienne (42), une formation initiale qui portait sur le concept Piscines Desjoyaux. Plusieurs fois par an, des formations spécifiques sont proposées aux concessionnaires. Elles traitent des techniques d’implantation d’une piscine, du perfectionnement commercial ou encore de la gestion d’une entreprise, et fournissent l’occasion de se retrouver entre concessionnaires. J’ai suivi une partie de ma formation en même temps qu’Olivier Chambe, qui venait d’intégrer la société en qualité de directeur commercial France, et nous avons beaucoup échangé. Pour toute question, il suffit de téléphoner au siège, et la solution est rapidement fournie : en face, ils ont du répondant. Nous disposons d’un logiciel qui nous permet notamment de passer commande, et Desjoyaux nous fournit, en marque propre, la quasi-totalité des produits que nous commercialisons. Le marketing du groupe est également efficace, grâce notamment à la publicité télévisée et au site internet de l’enseigne. Les personnes qui se connectent sont dirigées automatiquement sur la concession concernée. Si je le souhaite, ma clientèle peut également être relancée par mailing. Chaque concessionnaire peut faire preuve d’initiatives : par exemple, localement, j’ai traité une action de communication avec un Intermarché proche, et Piscines Desjoyaux a réalisé le petit film publicitaire qui passe désormais aux caisses du supermarché. J’envisage également un format d’affiche 4x3 avec une collègue concessionnaire, pour mieux couvrir notre secteur géographique. L’enseigne est à l’écoute de nos idées, y compris lors des deux réunions annuelles qui regroupent le réseau. Le client est au cœur des préoccupations de l’enseigne : un indice de satisfaction de la clientèle a été instauré, et chaque client est sondé par téléphone après l’installation de sa piscine. C’est une protection vis-à-vis des concessionnaires qui ne s’occuperaient pas du service-après-vente (SAV). D’ailleurs, tout repreneur de concession Piscines Desjoyaux récupère le SAV précédemment en place.


Bénéfices et contraintes de votre vie de concessionnaire ?

Je suis autonome dans mes décisions, et je n’ai pas de comptes à rendre. Si je le souhaite, je peux augmenter mon salaire en fonction du niveau de chiffre d’affaires généré. En contrepartie, je fournis plus de travail qu’auparavant, j’ai moins de temps libre, et j’ai la responsabilité d’une équipe de six ou sept personnes dont je co-traite les services régulièrement pour mes chantiers d’installation de piscines.

Pourquoi rejoindre ce réseau ?

Piscines DesjoyauxUne Histoire de Famille

Demander une documentation Ajouter à ma sélection Voir la fiche Actu du réseau
Actualité de l'enseigne
Dernières actualités