Carrefour deuxième groupe mondial de distribution

2010-01-13T18:07:00+02:00

13.01.2010, 


imprimer

Dans son dernier rapport, Deloitte qui fournit des services professionnels dans les domaines de l’audit, de la fiscalité, du consulting et du corporate finance, établit la liste des 250 champions 2010 de la grande distribution. Les 10 Champions mondiaux de la grande distribution sont les mêmes que l’année dernière mais le classement a changé. Les 10 premiers distributeurs représentent plus de 30% du total des ventes des 250 premiers distributeurs du palmarès.


15 500 magasins pour Carrefour

Dans ce classement, Carrefour apparait en seconde position, derrière Wal-Mart. Le groupe français s’en sort avec un chiffre d’affaires de 127 958 millions de dollars et une croissance de 4,3 %. Il se développe à travers quatre formats principaux de magasins alimentaires : les hypermarchés, les supermarchés, le maxidiscount et les magasins de proximité. Le groupe Carrefour compte plus de 15 500 magasins exploités en propre ou en franchise.
Bien que l’économie ait connu l’une de ses plus fortes contractions depuis des décennies, les grands distributeurs mondiaux ont pu augmenter leurs ventes de 5,5 % au cours de l’exercice 2008 (qui inclut les exercices clos jusqu’en juin 2009). Le nouveau rapport de Deloitte sur les 250 Champions 2010 de la Distribution montre cependant que la récession mondiale a eu un impact sur les résultats financiers du secteur. La rentabilité des 250 Champions mondiaux est tombée de 3,7 % en 2007 à 2,4 % en 2008.


Marges bénéficiaires en baisse

Les deux tiers des 184 distributeurs qui publient leurs résultats ont vu leur marge bénéficiaire décliner en 2008 et 30 d’entre eux déclarent des pertes. Cette tendance affecte pratiquement toutes les zones géographiques et tous les secteurs du commerce. Les distributeurs européens ont vu leur rentabilité chuter en moyenne de 4,1% en 2007 à 2,7% en 2008, tandis que celle de la distribution nord-américaine est passée de 3,6% à 2,4%.


Parmi les principaux constats de ce rapport :

Les distributeurs doivent passer à l’offensive dans le domaine du commerce en ligne et des réseaux sociaux.
La distribution multi-canal continue à se développer dans le sens où de plus en plus de sociétés développent leur stratégie de commerce électronique, mais les ventes en ligne représentent toujours un faible pourcentage de leur chiffre d’affaires, soit 6,6% du total pour les 100 premiers distributeurs du classement. La distribution alimentaire doit encore s’approprier le commerce électronique, ses ventes en ligne ne représentant que moins de 1%.
 

Dernières actualités