Publi-interview franchisé

E. de Bock (Del Arte) : « Grâce à la franchise, il est possible de se consacrer pleinement à l’essentiel : nos clients et nos employés »

2014-04-21T08:01:00+02:00

21.04.2014, 


imprimer

Franchisé à Puget-sur-Argens (83), Eric de Bock connaît bien la franchise. Ancien directeur d’exploitation chez McDonald, les responsabilités et le partenariat sont, pour lui, au cœur du principe de la franchise. Plusieurs années après s'être lancé, il apprécie encore plus que tout ce système qui permet d’être au plus près des clients et des employés.

Eric de Bock, franchisé Del Arte
Crédits photo : Droits réservés
Eric de Bock, franchisé Del Arte dans le Var.

Construction du projet

Ce qui vous a motivé à devenir créateur d’entreprise ?

Lorsque j’étais étudiant à la faculté de sciences, j’ai travaillé à temps partiel dans un restaurant McDonald. J’ai gravi les échelons petit à petit : d’employé polyvalent à directeur d’exploitation de plusieurs restaurants. Par ce cursus, j’ai suivi des formations à Paris (75) et aux Etats-Unis, à Chicago, à la Hamburger University. Toutefois, McDonald base son concept sur un mono-produit, le hamburger et j’avais envie de changer de culture, en quelque sorte ! J’ai cherché un produit indémodable, universel. J’ai trouvé que la cuisine italienne et notamment la pizza correspondaient bien à ces critères et ai rejoint Del Arte.


Pourquoi avoir créé en franchise ?

Chez McDonald, j’ai toujours travaillé pour des franchisés. J’étais directeur d’exploitation, le bras droit du franchisé. Je connaissais donc les principes qui fondent la franchise : le partenariat et le partage des responsabilités. La législation évoluant en permanence et devenant de plus en plus complexe, il faut des compétences multiples notamment en marketing, ressources humaines, gestion des achats… En tant qu’indépendant, tout cela demande beaucoup d’énergie. Grâce à la franchise, il est possible de se concentrer pleinement sur l’essentiel : nos clients et nos employés.


Choix de l’enseigne


Ce qui vous a séduit chez le franchiseur ?

En 2001, j’ai découvert l’enseigne Del Arte en tant que client. Trois choses m’ont plu : le produit, le concept - dont la décoration du restaurant - et les dirigeants du groupe. Les qualités de visionnaire de Louis Le Duff, le pragmatisme et le management participatif d’Antoine Barreau et sa proximité avec ses franchisés sont les atouts indéniables du groupe. Chez Del Arte, les franchisés participent à l’avenir du groupe, en particulier aux travers de différentes commissions de travail sur des sujets essentiels à nos yeux, tels que le marketing, le matériel, les ressources humaines ou encore les produits.


Comment avez-vous convaincu le franchiseur ?

Mon cursus, mon expérience comme gestionnaire d’entreprise et ma bonne connaissance du milieu de la franchise ont certainement plu à mes interlocuteurs. A la suite des étapes de recrutement, j’ai suivi une formation de trois mois dans un restaurant école avant de préparer l’ouverture du restaurant à Puget (83).


Quotidien du franchisé


En quoi le savoir-faire de l’enseigne vous aide-t-il dans votre quotidien ?

Chez Del Arte, il se passe toujours quelque chose : les changements de cartes, les animations commerciales, les nouvelles recettes... Tous les achats du groupe se font via une centrale. Nous avons un fournisseur, ce qui simplifie beaucoup le travail au quotidien et optimise notre marge. Même si Del Arte fait partie d’un groupe mondial, c’est une entreprise à dimension humaine. Nous obtenons des conseils rapides dans tous les domaines, ce qui n’est pas toujours le cas dans les grandes firmes. Enfin, nous disposons d’un conseiller régional qui nous aide au quotidien dans notre activité.


Bénéfices et contraintes de votre vie de franchisé ?

Le fait d’être dans un réseau franchisé permet de se consacrer pleinement à ses équipes. Les assistants de direction du restaurant suivent des formations régulières à Paris. La franchise est en constante évolution : les produits, la législation changent beaucoup et supportent mieux la crise que les indépendants. Parfois, il peut se développer un sentiment de ne pas être à 100 % libre et indépendant mais il faut savoir ce que l’on veut.

Pourquoi rejoindre ce réseau ?

Del ArteMangez l'Italie!

Demander une documentation Ajouter à ma sélection Voir la fiche Actu du réseau
Actualité de l'enseigne
Dernières actualités