Grande distribution : COLRUYT maintient ses audits sociaux

2009-05-07T16:40:00+02:00

07.05.2009, 


imprimer


 

L’année dernière, Colruyt, réseau de grande distribution, a consacré un budget de 83.000 euros à des audits sociaux effectués auprès de ses fournisseurs non-alimentaires non européens.
Au total, il a passé commande auprès de 247 fabricants, essentiellement asiatiques. Il a mis fin à sa collaboration avec douze d’entre eux, en raison de situations incompatibles avec son propre code de conduite. Ces décisions sont principalement dues au refus des directions concernées d’autoriser l’audit dans leurs propres fabriques. Depuis 2002, au moins un diagnostic auprès de tous ses fournisseurs non-alimentaires non européens a été réalisé.
Cette année, l’enseigne consacrera de nouveau plus de 80.000 euros à quelque 280 contrôles. Colruyt est membre de l'ICS (Initiative Clause Sociale), un groupement de 13 distributeurs français (Carrefour, Leclerc, Groupe U, Jules, 3 Suisses, Cora, Monoprix, Conforama, Casino, Auchan, Adeo, PPR, Okaidi). Chacun des membres met à disposition ses résultats dans une banque de données commune. L’ICS veut ainsi augmenter la pression sur les fabricants pour qu’ils se conforment au code de conduite éthique prescrit.
Depuis deux ans, l’entreprise collabore également avec l'ICTI (International Council of Toy Industries) en vue d'obtenir le « Certificate of Compliance » pour ses 145 propres fournisseurs de jouets. En 2008, 98 de ses 145 fabricants ont obtenu cette certification. Dans le courant de cette année, Colruyt procèdera à un nouvel audit auprès des 47 grossistes qui ne sont pas encore repris dans l' « ICTI Care Process ».
 

Dernières actualités