Franchise distribution : le groupe CASINO réagit au rapport de l’Autorité de la concurrence

2012-01-16T12:08:00+02:00

16.01.2012, 


imprimer

Le groupe Casino, prend acte avec satisfaction des constats de l’Autorité de la concurrence selon lesquels :
- « la réussite du groupe Casino peut être imputée à sa stratégie et à ses mérites propres » Les groupes de distribution concurrents « ont quant à eux privilégié l’ouverture de magasins de grande taille en périphérie des grandes villes »
- la préoccupation de concurrence de l’Autorité ne se fonde pas « sur la mise en œuvre éventuels comportements anticoncurrentiels »

Le groupe rappelle en revanche que :
- sa part de marché à Paris, cumulée avec celle de Monoprix, n’excède pas 38,5 %, selon trois études 1
- la valeur de marché de 3,7 milliards d’euros retenue par l’Autorité de la concurrence n’est pas représentative de la consommation alimentaire des Parisiens car elle exclut les dépenses dans le commerce traditionnel, les commerces spécialisés, le e-commerce alimentaire, les marchés ouverts et les hypermarchés de périphérie
- le marché parisien est un marché ouvert sur lequel les opportunités d’implantation sont importantes

1 Trois études reposant sur des sources différentes et indépendantes démontrent que les parts de marché cumulées en valeur des enseignes du groupe CASINO et de Monoprix à Paris sont comprises entre 33% et 38,5% :

- L’étude Kantar Worldpanel, réalisée sur la base d’un panel représentatif de consommateurs parisiens extrait de son fichier national, a mesuré que les enseignes du groupe Casino ne  représentent que 38,5 % de la consommation alimentaire des parisiens
- Le cabinet d’études économiques Mapp (Professeur David Spector) a effectué un calcul de parts de surface pondérées de la densité de population et aboutit au chiffre de 33 %
- L’étude de l’Insee, évalue la part de marché du groupe Casino et Monoprix, rapportée à la valeur totale de la consommation alimentaire des parisiens, est de 36,5 % (chiffre d’affaires de 2,3 milliards d’euros à Paris, rapporté aux 6,2 milliards d’euros de consommation alimentaire des Parisiens)

Dernières actualités