Publi-interview franchiseur

C. Lacout (Café Leffe) : « Pour réussir, un franchisé doit savoir insuffler son enthousiasme à ses équipes »

2010-05-12T15:31:00+02:00

12.05.2010, 


imprimer

Concept de restaurant brasserie à l’ambiance chaleureuse et conviviale, Café Leffe se positionne sur l’apéritif dinatoire. Eclairages sur le rôle du franchisé avec Cédric Lacout, le directeur de Bars&Co.

Cédric Lacout, Bars&Co
Crédits photo : Droits Réservés
Cédric Lacout, directeur du groupe Bars&Co.

En quoi votre concept est-il bien adapté au contexte économique actuel ?

Dans un contexte général de récession, les enseignes de franchise et les grands groupes de restauration se distinguent avec une croissance de 11,72 %. La force de la franchise est de répartir les rôles entre le franchiseur et le franchisé, de manière à ce que chacun excelle dans son domaine. Le franchisé peut se concentrer sur la gestion de son affaire au quotidien. Le franchiseur, lui, se charge de composer une offre lisible par le consommateur et en cohérence avec la marque, en termes d’environnement et de qualité de service.
De nos jours, la consommation globale de bière chute un peu plus tous les ans, mais la bière de spécialité, dite de dégustation, que nous proposons remporte un franc succès auprès des consommateurs car elle a plus de personnalité. D’ailleurs, la Leffe reste à ce jour la bière préférée des Français. Les clients viennent aussi chez Café Leffe pour manger : nous réalisons 65 % de notre chiffre d’affaires en restauration et le ticket moyen tourne autour de 20 euros. Ce segment correspond au cœur du marché et souffre moins de la crise. Notre enseigne correspond aux attentes actuelles des consommateurs : nous mettons en avant le contact humain et proposons un moment de détente conviviale dans une atmosphère chaleureuse. Notre enseigne se positionne d’ailleurs sur l’apéritif dinatoire, actuellement très à la mode.


Quelles sont les clés pour réussir dans votre secteur en tant que chef d’entreprise franchisé ?

Il faut être un commerçant dans l’âme et être présent quotidiennement dans son affaire. Le franchisé doit se montrer exigeant en matière d’hygiène et de bonne tenue de son restaurant. Il ne doit pas hésiter à investir pour rénover son établissement. Pour réussir dans le métier de la restauration, il faut également savoir bien recruter ses salariés et surtout leur insuffler son enthousiasme et son amour du produit.
Enfin, parce que dans une franchise, on ne gagne pas tout seul, le réseau tout entier doit rester soudé. L’entrepreneur indépendant doit donc avoir l’esprit d’équipe et participer à la vie du réseau, que ce soit à travers les opérations promotionnelles ou les réunions de partage des bonnes pratiques. Le franchisé ne doit jamais oublier qu’il a tout intérêt à mettre en place les recommandations du franchiseur car la tête de réseau gagne sa vie sur le chiffre d’affaires réalisé par les franchisés.

Comment voyez-vous l’évolution de votre secteur dans les prochaines années ?

Auparavant, le marché de la restauration était tenu par des artisans. Mais le marché s’est complexifié, les consommateurs sont devenus plus exigeants et la gestion d’un restaurant est de plus en plus difficile. Résultat, le commerce organisé détient 25 % des parts de marché de la restauration, au lieu de 19 % en 2004. Les indépendants souffrent beaucoup et sont appelés à disparaitre progressivement, à l’exception des restaurants à la cuisine inventive et créative. Depuis le 3e trimestre 2009, nous observons que les indépendants commencent à rejoindre les grandes enseignes, à l’image de ce qui s’est passé dans le secteur de la coiffure, il y a quelques années.


Bilan de l’année écoulée pour votre enseigne et perspectives de développement ?

En 2009, nous avons ouvert un établissement Café Leffe sous franchise. Pour 2010, nous prévoyons 2 à 3 ouvertures en France. Aujourd’hui, nous recherchons des candidats sur toute la France et nous souhaitons retrouver une implantation sur Paris. Cette année marque également le lancement d’un nouveau concept d’établissement, visant à faire de Café Leffe le lieu incontournable de l’apéritif. Le comptoir deviendra le cœur du restaurant, avec une offre de tapas à la française et le consommateur pourra effectuer son propre tirage de bière avec une facturation au compteur.
Au deuxième trimestre 2010, nous lançons un outil en ligne de reporting mensuel : le franchisé scanne toutes ses factures et ses fiches de paie. Le logiciel les analyse et génère automatiquement des tableaux de bords. Ce système permet au franchisé d’optimiser ses ressources, de s’évaluer par rapport aux autres établissements comparables de l’enseigne. Il aide aussi l’animateur à suivre l’état financier des franchisés et à leur proposer des solutions adaptées aux problématiques qu’ils rencontrent.

Pour en savoir plus …

sur l’accompagnement et la formation, consultez cette interview :
C. Lacout (Café Leffe) : «Le franchisé insuffle son âme au restaurant  »

« Le chiffre d’affaires médian hors-taxes des établissements Café Leffe est de 850 000 euros. »
Cédric Lacout, directeur du groupe Bars&Co.

Dernières actualités