Publi-interview franchiseur

B. Peyroles (Bureau Vallée) : « La principale clé du succès de nos franchisés réside dans la qualité de l’emplacement »

2009-09-26T01:20:00+02:00

26.09.2009, 


imprimer

Grâce à une centrale de référencement efficace et des emplacements privilégiés, les franchisés Bureau Vallée peuvent afficher un positionnement prix de discounter, particulièrement apprécié en temps de crise économique. Eclairages de Bruno Peyroles, dirigeant fondateur de l’enseigne.

Bruno Peyroles, Bureau Vallée
Crédits photo : DR
Bruno Peyroles, dirigeant fondateur de Bureau Vallée.

Intérêt du concept

1. Originalité et pertinence du concept ?

Après ma découverte du concept Office Depot aux Etats-Unis, j’ai décidé d’importer l’idée en France en créant Bureau Vallée, en 1990. Le principe : des moyennes surfaces spécialisées dans la papeterie et les fournitures de bureau, pour une clientèle d’entreprises et de particuliers. Notre originalité réside dans un positionnement prix de discounter : nous proposons des produits de marque sensiblement moins chers que la grande distribution ou la vente par correspondance.


2. Pourquoi la franchise comme mode de développement ?

Nous avons commencé à nous développer en franchise à partir de 1998, pour des raisons économiques au départ. En effet, nous n’avions pas suffisamment de fonds propres pour ouvrir davantage de magasins en interne. Mais rapidement, un échange très riche s’est installé avec les franchisés, qui, grâce à leur expérience professionnelle, nous aident à faire évoluer notre concept. Pour nous, la franchise est un véritable partage entre les services que nous assurons et les suggestions qu’apportent les franchisés. Le réseau compte aujourd’hui 130 magasins (dont 110 en franchise) et poursuit son développement, avec un rythme d’environ 2 nouvelles ouvertures par mois.


3. Facteurs de rentabilité et de pérennité du concept ?

La principale clé du succès de nos franchisés réside dans la qualité de l’emplacement. Nous privilégions les zones commerciales, bénéficiant d’une bonne visibilité et de la proximité de grandes enseignes. L’autre caractéristique de Bureau Vallée est d’être une centrale de référencement, contenant une base d’environ 15 000 articles régulièrement mise à jour, avec des préconisations de prix de vente. Cela permet aux franchisés d’acheter à moindre coût les marchandises pour être les plus compétitifs possibles auprès de leurs clients. C’est un positionnement particulièrement apprécié en temps de crise économique. Avec un apport personnel initial de 80 000 à 130 000 euros – selon la taille du magasin et les travaux à réaliser –, un franchisé atteint ainsi l’équilibre financier entre la 2e et la 3e année d’activité.

Transmission du savoir-faire

4. Formation initiale ?

Bureau Vallée propose à ses franchisés une formation initiale de 3 mois. Elle est majoritairement effectuée dans un de nos magasins en propre, pour assurer une bonne transmission des méthodes de base d’un point de vente. Ce cycle est complété par une formation plus spécifique sur les outils informatiques, la gestion, etc., pour leur permettre de maîtriser tous les aspects de leur métier.


Profils recherchés
80 % des franchisés Bureau Vallée sont d’anciens cadres, en grande majorité issus de la distribution – alimentaire ou spécialisée. 20 % sont d’anciens commerçants ou des professions libérales. Mais l’enseigne est surtout attentive aux valeurs humaines du candidat, pour vérifier sa capacité à s’intégrer au sein du réseau : sens du dialogue, respect des engagements, solidarité et professionnalisme.

5. Aide au lancement ?

Nous apportons aux franchisés notre expertise dans l’identification des meilleures implantations, ainsi que notre aide dans la mise au point du dossier de financement. Ils bénéficient également de nos préconisations pour établir leur première gamme de commandes. Par ailleurs, nous organisons une campagne de communication spécifique pour chaque ouverture. Enfin, nous sommes présents au moment de l’inauguration – essentiellement pour aider le franchisé à gérer son stress.


6. Assistance durant les premiers mois ?

Nous employons actuellement 3 animateurs et 3 directeurs régionaux, dont le rôle est d’assister les franchisés dans la gestion de leur point de vente, aussi bien sur le plan technique que managérial ou stratégique. Ils sont donc particulièrement à l’écoute du franchisé dans les mois qui suivent l’ouverture de son magasin.


7. Points-clés de votre accompagnement jusqu’à la fin du contrat ?

Outre les échanges fréquents avec son animateur et son directeur régional, chaque franchisé participe régulièrement à des réunions régionales, qui sont des lieux de débat et d’échanges d’information. Une fois par an, nous organisons également un séminaire de 5 ou 6 jours, qui est un moment intense de contacts et de partage, au cours d’activités professionnelles et non-professionnelles.

Activité du réseau

8. Faits marquants en 2009 ?

L’année a été marquée par la modification de notre logo, qui accompagne une extension de notre communication intégrant le développement durable, à travers le soulignement vert qui symbolise la vallée. Par ailleurs, nous avons dû réagir à la loi de modernisation de l’économie (LME), qui représentait une menace directe pour nos PME en raccourcissant drastiquement les délais de paiement avec nos fournisseurs. Heureusement, le secteur s’est mobilisé et nous avons obtenu un décret sur un accord de branche qui assouplit nos conditions. Parallèlement, chez Bureau Vallée, nous avons mené une action en profondeur auprès de nos franchisés pour les aider à améliorer leur gestion des stocks.


Chiffres-clés
Bureau Vallée a connu une augmentation de ses points de vente de 50 % en 2 ans, et un chiffre d’affaires en progression de 20 % en 2009.

9. Perspectives de développement ?

Après un « trou d’air » de candidats à l’automne 2008 lié à la conjoncture économique, nous tablons sur 22 ouvertures de magasins sur l’exercice 2009-2010. Nous comptons poursuivre activement ce développement, voire l’accélérer si les entrepreneurs reprennent confiance. Parallèlement à nos formats classiques de 300 à 1000 m² en périphérie de ville, nous commençons à développer des petites surfaces de 120 à 150 m² en centre-ville, afin d’accentuer notre maillage. L’objectif est d’atteindre à terme 220 à 250 magasins en national.


10. Signe majeur de la bonne santé de votre réseau ?

Près de la moitié de notre développement se fait en interne : lorsqu’ils atteignent la rentabilité sur leur premier magasin, nos franchisés en ouvrent généralement un 2e, puis un 3e dès qu’ils le peuvent. Or rien ne les y oblige ! Ils le font en connaissance de cause, ce qui montre la satisfaction que leur apporte notre réseau.

Dernières actualités