Publi-interview tête de réseau

D. Olivier (Body Forme Aquabiking) : « Le concept de Body Forme Aquabiking est basé sur l’écologie »

2014-03-24T08:02:00+02:00

24.03.2014, 


imprimer

Créé en 2013, le réseau spécialisé dans l’offre d’aquabiking en cabines individuelles Body Forme Aquabiking se développe en licence de marque et recherche activement de nouveaux adhérents. Présentation du concept par Dominique Olivier, président et fondateur du réseau.

Dominique Olivier, Body Forme Aquabiking
Crédits photo : Droits réservés
Dominique Olivier, Body Forme Aquabiking.

Quelle est l’originalité de votre concept ?

Lorsque l’aquabiking a commencé à se développer en France, et notamment en région parisienne, un élément m’a interpelé. Pour chaque séance de 30 minutes en cabine individuelle, ce sont 300 litres d’eau non usagée qui partent aux égouts. Tant d’un point de vue écologique qu’économique, cela me semblait inacceptable. Si l’on considère qu’un centre d’aquabiking classique traite entre 40 et 50 séances par jour, cela fait plus de 12 000 litres d’eau par jour qui sont gaspillés ! J’ai donc eu l’idée de baser mon concept Body Forme Aquabiking sur l’écologie en travaillant à un système de cabine en circuit fermé, avec une filtration similaire à celle d’une piscine. Après avoir travaillé sur ce concept avec un ingénieur, nous avons créé des cabines d’aquabiking respectueuses de l’environnement, qui permettent de limiter les pertes d’eau à seulement 10 % par rapport à une cabine classique. Un point sur lequel les clients sont généralement très sensibles.  
Autre originalité de Body Forme Aquabiking : le prix. Nous avons choisi d’appliquer une grille de prix non astronomique, via un système d’abonnements ou de forfaits de 5, 10 et 20 séances. Le marché de l’aquabiking est en pleine mutation et est appelé à évoluer encore dans les 4 ou 5 prochaines années. Nous prenons les devants en pratiquant dès maintenant un prix cohérent pour le client. Enfin, nos centres Body Forme sont tous équipés d’au minimum 8 cabines individuelles afin de pouvoir accueillir un maximum de personnes aux heures de pointe.


Quelle est la valeur ajoutée par rapport au marché ?

Comme pour le client, le système de circuit fermé mis au point dans les centres Body Forme Aquabiking est un plus non négligeable pour nos adhérents. Non seulement cela représente un gain économique, puisque ce sont en moyenne 20 000 euros qui sont économisés annuellement, mais aussi un gain de temps. En effet, pour remplir une cabine individuelle à chaque nouvelle séance, il faut entre 10 et 12 minutes. Avec le système en circuit fermé, la cabine est opérationnelle en seulement 1 minute ! Ainsi, un adhérent Body Forme pourra accueillir plus de clients au cours d’une journée par rapport à un centre d’aquabiking classique qui doit espacer d’une dizaine de minutes chaque séance, seulement pour remplir la cabine d’eau. Et puis, là encore nous anticipons les évolutions futures de ce marché naissant puisqu’avec ce système, nous nous mettons à l’abri de toute réglementation susceptible de s’appliquer sur ce segment. Aux Etats-Unis, par exemple, il est déjà interdit de jeter systématiquement l’eau des cabines d’aquabiking après une séance. Lorsque l’on se rendra compte en France qu’à chaque séance 300 litres sont gâchés, les règles risquent d’évoluer. Enfin, l’autre avantage apporté par le réseau aux adhérents est l’expérience. Ayant créé le réseau spécialisé dans le bronzage Point Soleil en 1993, je connais aujourd’hui le métier de franchiseur et sait quels sont les devoirs d’une tête de réseau vis-à-vis de ses membres.


Quels sont les points clés de votre accompagnement ?

Nous accompagnons nos adhérents à plusieurs niveaux. D’abord, nous les aidons dans leur recherche d’emplacement, dans la constitution de leur budget prévisionnel et leur fournissons une étude de marché que nous commandons à un organisme neutre, le tout pour que les candidats disposent de tous les éléments nécessaires à leur engagement. Ensuite, nous leur dispensons une formation initiale, dont la durée varie entre 15 et 20 jours, sur trois volets : le marketing-vente, la technique et enfin l’hygiène. Enfin, à l’ouverture du point de vente, nous suivons l’adhérent dans la gestion de son établissement avec toutefois une particularité : plutôt que de le soutenir pendant les 10 premiers jours pour ensuite le laisser seul, nous l’épaulons quelques jours, puis le laissons gérer son centre et revenons à nouveau quelques jours pour l’aider à s’améliorer progressivement. De cette façon, l’adhérent ne se repose pas complètement sur l’animateur réseau les premiers temps avant d’être laissé en autonomie totale ensuite.


Quel bilan faites-vous de l’année écoulée et quelles sont vos perspectives de développement ?

Début 2014, Body Forme Aquabiking dispose de 2 centres pilotes, situés à Neuilly (92) et Paris (75). Plusieurs projets d’ouvertures sont en cours et un nouveau centre ouvre prochainement ses portes à Levallois-Perret (92). Parallèlement à cela, nous cherchons activement de nouveaux candidats, tant des investisseurs qui auraient pour projet d’ouvrir plusieurs centres Body Forme que des entrepreneurs souhaitant se reconvertir en se lançant dans l’aventure de l’entrepreneuriat.

Dernières actualités