Franchise low cost : BAZARLAND fête ses 20 ans

2009-06-12T02:05:00+02:00

12.06.2009, 


imprimer


 

Les 3 périodes du bazar

 

Bazarland, spécialiste de l’équipement de la maison et de la personne à petit prix, fête cette année ses 20 ans d’existence. L’enseigne, créée en 1989 par Alain Georges, a connu une évolution marquée par trois grandes périodes de l’histoire du Bazar : l’émergence de la solderie dans les années 70-80, puis la nécessité d’importer à partir de 1980 pour enfin déboucher sur un besoin de structuration avec le développement en franchise à partir de 2000 suite la concurrence de nouveaux réseaux.


Logique du strict vital dans le mode de fonctionnement

 

Les locaux de la centrale de référencement sont minimalistes pour concorder avec l’esprit de réduction des coûts. En revanche les points de ventes Bazarland s’étalent sur 700 à 1 700 m² et sont situées sur une zone de chalandise de 45 000 habitants. La réduction maximale des dépenses reste de mise et touche l’agencement des locaux, le choix d’emplacement en périphéries, etc.
Bernard Levy, directeur général du réseau n’hésite pas à employer le terme de« cost killer »1 pour expliquer son positionnement sur un marché où la réduction des coûts est la clef de la réussite.
Dans les magasins, les produits sont regroupés par thèmes et achalandés de manières claires et faciles d’accès dans un environnement lumineux et de larges allées. En pratique, les franchisés s’en tiennent au « strict vital » et n’entreprennent des dépenses qu’en cas de besoin. Une équipe de six ou sept personnes maximum travaille dans les magasins de 1000 m² en moyenne où sont gérées 10 000 références. Il faut compter 161 jours pour la rotation des stocks.


Low cost : les classes supérieures toujours plus présentes


Le marché des bonnes affaires présente de grandes opportunités dans l’entrepreneuriat. En effet, dans un contexte de crise, les consommateurs se tournent vers le discount sans pour autant négliger leur quantité et la qualité de leurs achats. Autre particularité, les consommateurs d’origine modeste, autrefois principaux acheteurs, sont désormais remplacés par les classes supérieures de la société (CSP moyennes et CSP+). En touchant de plus en plus de segments de consommateurs, Bazarland souhaite retrouver les lettres de noblesses du mot bazar, un terme qui signifie « lieu d’échange » en persan.
Cette enseigne a ainsi la volonté que son nom soit associé directement au concept de bazar moderne. D’autre part, même si le réseau n’est pas aussi grand que des enseignes comme Gifi et La Foir’fouille, Bazarland a réalisé un chiffre d’affaires de 33,6 millions d’euros en 2008 et se positionne comme le troisième réseau discount en France.
Bazarland compte aujourd’hui 32 magasins et ambitionne 3 à 5 ouvertures d’ici la fin de l’année.

 

1tueur de coûts
 

Dernières actualités