Publi-interview franchisé

B. Quencez (Bastide le confort médical) : « La clé de la réussite est basée sur une confiance réciproque »

2012-08-02T09:23:00+02:00

02.08.2012, 


imprimer

Benoit Quencez, 32 ans, a implanté en 2008, en un an seulement, trois agences Bastide Le Confort Médical à Bourgoin-Jallieu (38), Villefranche-sur-Saône (69), et Vienne (38). L’histoire osée du premier multi-franchisé du réseau.

Benoit Quencez
Crédits photo : DR
Benoit Quencez, multi-franchisé à Bourgoin-Jallieu (38), Villefranche-sur-Saône (69), et Vienne (38)

Construction du projet

Ce qui vous a motivé à devenir créateur d’entreprise ?

Une école prépa de commerce, puis le diplôme de l’IUP Ingénierie du management des petites structures de Lyon 1, m’ont amené assez logiquement à exercer dans le domaine commercial. J’ai été responsable export au sein d’une société spécialisée dans une technologie de niche relative aux composants de ski. Puis, en qualité de directeur du développement, j’ai contribué à l’évolution de l’entreprise du statut de « n°3 » à celui de « n°2 » au plan mondial. A l’issue d’un partenariat de sept ans, mené en bonne intelligence avec mon patron, j’ai éprouvé l’envie de changer de registre, déçu notamment par les infidélités commerciales de la clientèle industrielle. J’ai alors souhaité m’engager dans la reprise d’entreprise, soit auprès de structures en difficultés qui pourraient bénéficier de mon expertise, soit auprès de sociétés en bonne santé, susceptibles d’être développées. Plusieurs dossiers de reprise ont été montés, et deux d’entre eux sont allés jusqu’à la phase de signature. Mais j’ai subi deux revers, car ces affaires, au moment ultime, n’ont pas abouti. Le dernier dossier de reprise concernait d’ailleurs une société de matériel médical. Très frustré, je me suis alors orienté vers le concept de création d’entreprise.


Pourquoi avoir créé en franchise ?

Le système de franchise m’est apparu comme un système intermédiaire entre la création « ex nihilo » , et la reprise d’entreprise. L’outil « marketé » d’un franchiseur devait ainsi m’éviter les écueils classiques du démarrage. Lorsque j’ai rencontré le directeur de la franchise Bastide le confort médical, je lui ai exposé mes récents déboires, mais surtout mes perspectives de création. Mon interlocuteur m’a demandé à l’époque si je voulais faire partie des pionniers dans le lancement de sa franchise, et j’ai alors exprimé ma détermination à ouvrir un point de vente avant la fin de l’année 2008.

Choix de l’enseigne

Ce qui vous a séduit chez le franchiseur ?

Bastide le confort médical était déjà leader dans le domaine du maintien à domicile des personnes fragilisées, au travers de ses 90 succursales, et son historique de plus de 30 ans entérinait un sentiment de solidité et de confiance envers l’enseigne. La base de l’activité était très saine, offrait des perspectives d’amélioration potentielle, et ce challenge me motivait particulièrement.


Comment avez-vous convaincu le franchiseur ?

J’avais 27 ans lorsque j’ai rencontré Guy et Vincent Bastide, en juin 2008, et mon profil leur est apparu un peu atypique. La dynamique rapide que je souhaitais insuffler dans le processus de création de ma future agence les interpellait néanmoins. Je disposais de la surface financière nécessaire, et ils m’ont confirmé être en mesure d’implanter et d’agencer très rapidement mon magasin, si je trouvais un local bien positionné et l’agence bancaire qui me suivrait. J’ai alors déniché une surface à Bourgoin-Jallieu (38), très bien implantée en zone commerciale, face à une structure hospitalière. Le compromis de vente a été signé durant l’été, et j’ai pu ouvrir la seconde franchise du groupe Bastide le 10 novembre (la première étant l’unité de Nevers (58)).

Quotidien du franchisé

En quoi le savoir-faire de l’enseigne vous aide-t-il au quotidien ?

Le package de formations délivré nous donne tout ce dont nous avons besoin pour démarrer l’activité, qu’il s’agisse des aspects techniques liés au métier, des méthodes financières et comptables, ou encore des protocoles très spécifiques. L’enseigne nous accompagne aussi dans l’obtention de l’agrément au niveau des différentes caisses de Sécurité sociale. Une période de deux semaines passées au sein d’autres agences est également programmée, mais j’ai demandé à prolonger cette expérience pour être le plus opérationnel possible dès l’ouverture. Un ami infirmier m’a efficacement accompagné à temps partiel, au cours de ce démarrage un peu artisanal, conséquence directe d’un lancement sur les chapeaux de roues, sans aucun employé. Nous assurions nous-mêmes l’intégralité de l’activité, et jusqu’aux livraisons en soirée ! L’activité des deux premiers mois a été un véritable succès et, malgré un rythme de travail de 13 heures par jour, j’ai rapidement ressenti l’inquiétude de ne pas avoir assez à faire avec une seule agence. Début 2009, je me suis alors investi dans l’amélioration des processus de développement de la franchise, en relation avec la direction, tout en projetant d’ouvrir un second magasin à Villefranche-sur-Saône (69). L’enseigne n’avait pas vocation à promouvoir la multi-franchise, mais ma collaboration a finalement été récompensée, et Guy Bastide m’a autorisé à démarrer ce second point de vente, seulement six mois après l’ouverture du premier. J’ai alors effectué des recrutements qui permettraient un fonctionnement d’agence en autonomie et me laisseraient le loisir d’envisager une troisième implantation. Je voulais occuper le terrain le plus rapidement possible, et bénéficier d’une dynamique financière qui ne serait pas occultée par un bilan généralement « négatif » en première année. Un peu comme un coup de poker, j’ai donc acheté un bâtiment à Vienne (38), afin de le présenter à l’enseigne en tant qu’opportunité pour un troisième magasin, et j’ai obtenu leur accord. Les responsables des succursales de Lyon (69), Grenoble (38), Chambéry (73) et Saint-Etienne (42) sont venus m’aider à m’installer : ces connexions locales permettent d’éviter la sensation de concurrence interne. La force de Bastide réside dans sa capacité à implanter très rapidement un point de vente. Le nouveau franchisé bénéficie également d’un package complet relatif aux travaux réalisés par les artisans, qui permet d’économiser jusqu’à 30 % sur le coût d’implantation. Au quotidien, les franchisés utilisent un logiciel de gestion spécifiquement développé pour notre métier. Un des points forts de l’enseigne repose sur un outil logistique interne, composé de deux plateformes de stockage, qui gèrent 95 % de nos 500 références en catalogue et donnent accès à une base de 30 000 articles. Ainsi nous ne passons qu’une commande par semaine. Nous bénéficions également du soutien des pôles techniques de prestation Bastide, auprès desquels nous sous-traitons la gestion de la dispense d’oxygène, de perfusion et de nutrition, 24h/24. Enfin, les outils de communication sont particulièrement efficaces, et la parution de chacun des quatre catalogues annuels est systématiquement suivie d’une augmentation de notre chiffre d’affaires, en générant de nouveaux besoins (par exemple sur notre gamme « produits de confort »), ou en informant sur l’existence de produits spécifiques méconnus des consommateurs, et parfois pris en charge par la Sécurité sociale. De même, l’agencement des magasins optimise l’accueil d’utilisateurs appartenant à des générations différentes, compte tenu de l’allongement de la durée de vie.


Bénéfices et contraintes de votre nouvelle vie de franchisé ?

Avec Bastide le confort médical, j’ai gagné énormément de temps au démarrage. Bien que solitaire dans l’âme, j’apprécie la solidité du socle représenté par l’enseigne, animé par une équipe « au top ».
En période de lancement, le franchiseur et moi avons dû apprendre à nous connaître et à travailler ensemble. Chacun à dû trouver sa place dans une relation nouvelle pour Bastide qui s’est trouvé face à des « patrons » exigeants et non plus à des salariés. Mais, désormais, le système est optimisé pour les nouveaux arrivants. L’équilibre dans les échanges franchisé-franchiseur et le respect mutuel constituent la clé d’une réussite basée sur une confiance réciproque.

Pourquoi rejoindre ce réseau ?

Bastide le confort médicalUn marché porteur

Demander une documentation Ajouter à ma sélection Voir la fiche Actu du réseau
Actualité de l'enseigne
Dernières actualités