Publi-interview franchisé

L. Senet (Bagel Corner) : « L’enseigne nous accompagne de A à Z »

2018-10-17T08:38:00+02:00

17.10.2018, 


imprimer

Président de l’association des commerçants d’Annecy, Ludovic Senet, 43 ans, connaît bien sa région. Lorsqu’il a ouvert sa franchise Bagel Corner en complément de son activité de vente de produits culturels, il a senti que le concept ferait mouche. Rencontre.

Ludovic Senet, Bagel Corner
Crédits photo : Droits réservés
Ludovic Senet, franchisé Bagel Corner à Annecy (74).

Construction du projet


Qu'est-ce qui vous a motivé à créer votre entreprise?

Il y a sept ans, j’ai plaqué mon poste de cadre supérieur pour créer ma propre entreprise. Mais le concept n’a pas fonctionné. Et puis, étant fils de commerçants depuis plusieurs générations, je sentais que c’était vers le commerce de proximité que je souhaitais me tourner. L’occasion s’est présentée de reprendre le magasin historique que dirigeait ma mère. Il s’agissait d’une boutique de CD, DVD et vinyles à Annecy. J’ai transformé les lieux pour ne plus faire que de la vente de vinyles. Dans le même temps, j’ai acquis un local de 270 mètres carrés à Bonlieu, au bord du lac d’Annecy. J’ai scindé l’espace en deux activités distinctes : la vente de produits culturels d’occasion d’une part, et la restauration rapide d’autre part. Un vrai concept-store dans lequel ces deux activités se complètent à merveille et tournent grâce à une équipe de 11 salariés.


Pourquoi la franchise ?

Pour mon activité de restauration rapide, j’ai préféré me faire accompagner par une franchise. D’abord, parce que je n’y connaissais rien. Or, la franchise, m’apportait toutes les ficelles pour dupliquer un concept qui marche facilement. Et puis, j’ai eu un vrai coup de cœur pour l’enseigne Bagel Corner. D’ailleurs, je devrais ouvrir au printemps 2019 mon deuxième point de vente à Annecy, dans la vieille ville cette fois.


Choix de l’enseigne


Qu'est-ce qui vous a séduit chez le franchiseur ?

Une fois prise la décision de rejoindre un réseau de franchise, j’ai commencé à me renseigner sur les enseignes de restauration rapide. J’ai d’abord arrêté mon choix sur le bagel, car il s’agissait pour moi d’un produit sympa, qui jouit d’une image plus « healthy » que le burger et qui peut toucher une clientèle plus large. J’ai donc sélectionné trois enseignes spécialisées dans le bagel et me suis rendu à Paris pour jouer au client mystère. Lorsque j’ai goûté aux produits Bagel Corner, j’en suis littéralement tombé amoureux. Non seulement il s’agit de produits bons et de qualité, mais en plus les prix restent attractifs ! Comptez 8,90 euros pour un menu composé d’un bagel, d’une boisson et d’un accompagnement, entrée ou dessert. Ensuite, tout est allé très vite. J’ai rencontré Grégory Clément, l’un des trois fondateurs de Bagel Corner, et le courant est passé.


Comment avez-vous convaincu l'enseigne ?

Grâce à ma personnalité, je pense. Bagel Corner recherche des commerçants qui s’impliquent dans leur point de vente et qui savent manager. J’étais bien implanté dans ma ville, j’étais déjà entrepreneur et connaissais donc les avantages et les inconvénients d’un tel métier, et puis j’aimais le goût des produits Bagel Corner. Tout collait !


Quotidien du franchisé


En quoi le savoir-faire de l'enseigne vous aide-t-il au quotidien ?

J’ai rejoint Bagel Corner en 2015 et en trois ans, l’accompagnement de l’enseigne s’est encore renforcé, mais il était déjà très important de mon temps. En résumé, la tête de réseau vous épaule de A à Z. Des travaux jusqu’à l’animation du point de vente sur place en passant par la formation initiale à Paris… Les franchisés sont très encadrés, ce qui est rassurant. Surtout lorsqu’il s’agit d’un accompagnement participatif, comme c’est le cas avec Bagel Corner. Les franchiseurs sont très ouverts et toujours à l’écoute de nos remarques, ce qui est très valorisant. Début octobre, par exemple, nous étions tous réunis pour tester de nouveaux produits et donner notre avis avant de les proposer éventuellement dans nos établissements. J’apprécie par ailleurs leur réactivité qui permet à tout le monde d’avancer vite.


Quels sont les bénéfices et les contraintes de votre nouvelle vie de franchisé ?

Devenir franchisé m’a permis de dupliquer dans ma zone géographique un concept qui fonctionne grâce à des process bien définis. Tout est simple car tout est déjà écrit, il n’y a qu’à respecter les règles ! Sur le terrain, tout le monde sait ce qu’il a à faire et été bien formé pour y parvenir. Or, c’est un gain de temps précieux quand on est en plein rush et qu’il faut servir entre 100 et 150 clients par jour ! Faire partie d’un réseau me permet aussi d’avoir une puissance d’achat plus forte que si j’étais un restaurateur isolé, et donc d’améliorer davantage ma rentabilité. En contrepartie, nous devons rendre des comptes à l’enseigne. Je ne le considère toutefois pas comme une contrainte mais plutôt comme un bon garde-fou. Il faut simplement l’avoir bien en tête quand on se lance en franchise.

Pourquoi rejoindre ce réseau ?

Bagel CornerDepuis toujours !

Demander une documentation Ajouter à ma sélection Voir la fiche Actu du réseau
Actualité de l'enseigne
Dernières actualités