Publi-interview franchisé

P. Beaufour (Avis location) : « Nous avons voulu profiter de l’expérience d’un réseau qui avait validé son modèle économique »

2009-11-09T01:03:00+02:00

09.11.2009, 


imprimer

Fin connaisseur du secteur automobile, Pascal Beaufour s’est associé à Jean Hébert pour créer une centrale d’achat de véhicules récents. Les deux partenaires ont pris un troisième associé pour lancer une franchise sous enseigne Avis location.

Construction du projet

CE QUI VOUS A MOTIVÉ À DEVENIR CRÉATEUR D’ENTREPRISE ?

J’ai travaillé pendant 11 ans dans le secteur de l’importation automobile. D’abord à différents postes chez l’importateur Sonauto pour les marques Porsche, Mitsubishi et Hyundai. Cette dernière pour le lancement commercial de la marque dans l’Hexagone. Enfin, chez Daewoo en tant que directeur marketing et communication en charge de l’implantation de la marque en France. En 1997, j’ai sauté le pas de la création d’entreprise. Cela me tenait à coeur depuis longtemps peut-être parce que je viens d’une famille d’entrepreneurs. Pour lancer cette première affaire, je me suis naturellement associé avec Jean Hébert avec qui j’avais travaillé efficacement pendant plusieurs années et avec qui je partageais la même approche et la même philosophie du « business ». Notre entreprise, VOptimum SA, est une centrale d ’achat de véhicules récents à destination des professionnels de l’automobile. En clair, nous faisons le remarketing des voitures de loueurs que nous revendons aux concessionnaires/agents/négociants. Pour notre deuxième affaire, nous avons opté pour la location de véhicules.


POURQUOI AVOIR CRÉÉ EN FRANCHISE ?

Créer une entreprise à partir de zéro dans un petit bureau, chercher des fournisseurs et des clients prend énormément de temps. La période de latence pour atteindre la rentabilité peut être longue. Nous avons voulu profiter de l’expérience d’un réseau qui avait validé son modèle économique.

Choix de l'enseigne

CE QUI VOUS A SÉDUIT CHEZ LE FRANCHISEUR ?

Avis appartient au groupe des deux leaders mondiaux de la location de véhicules. La notoriété de l’enseigne est extrêmement forte. Nos interlocuteurs savent instantanément qui on est et ce qu’on fait. Et la réputation de qualité de services sécurise l’ensemble des partenaires : les banques pour décrocher les financements ainsi, bien sur, que les clients. Nous avions l’occasion de reprendre les agences d’un concessionnaire en 2006. En 2009, nous avons pu profiter du recentrage de l’activité d’Avis France sur son activité corporate (aéroports, gares) pour développer notre activité en reprenant certaines agences dans notre périmètre géographique. Nous possédons à ce jour 6 agences.


COMMENT AVEZ-VOUS CONVAINCU LE FRANCHISEUR ?

Nous avons créé une société, AJP avec 40 000 euros de capital, entièrement dédiée à la location en associant une troisième personne, Ahmad el Chikh, dont l’expérience de 20 ans dans le secteur nous avait beaucoup rassurée. D’où l’appellation AJP, du prénom des trois associés : Ahmad, Jean et Pascal. Il nous a fallu montrer « patte blanche ». La marque doit adouber le candidat et se montre donc vigilante. Nous possédions déjà un profil commercial et une bonne connaissance du secteur automobile et de la gestion d’entreprise. Le contact a été très facile car Avis est un interlocuteur attentif.

Quotidien du franchisé

COMMENT AVEZ-VOUS APPLIQUÉ LE SAVOIR-FAIRE DE L’ENSEIGNE ?

Ahmad connaissait déjà bien la marque et ses aspects commerciaux, le quotidien essentiel du métier de loueur, il pilote donc en direct les agences. Jean et moi sommes plus impliqués dans la gestion, le marketing et le développement du périmètre de l’affaire. Cette activité exige beaucoup de concentration sur la gestion. Le modèle économique s’apparente au secteur aérien ou à l’hôtellerie. On raisonne beaucoup en terme de taux d’occupation. Il faut estimer les besoins en véhicules, benchmarquer la concurrence. Je dirais qu’il faut 6 à 18 mois, en fonction de son expérience, pour bien s’adapter. Le réseau nous a très bien accueilli, particulièrement son président Marcel Peigné qui a été de très bon conseil, et Avis France organise régulièrement des réunions particulièrement utiles et agréables.


BÉNÉFICES ET CONTRAINTES DE VOTRE NOUVELLE VIE DE FRANCHISÉ ?

Le côté positif réside dans la rapidité du retour sur investissement dès lors que l’on sait être extrêmement serré et fin dans sa gestion : j’insiste sur ce point. Par ailleurs la location est un travail d’équipe et chaque agence est un mini centre de profit : Le chef d’entreprise ne peut naturellement pas faire tout le travail à lui seul. Il faut impérativement savoir s’entourer de collaborateurs engagés et mettre la bonne personne à la bonne place. Nous sommes 14 à AJP, une équipe réduite pour 6 agences mais qui fonctionne bien. Quant aux relations avec le franchiseur, elles sont franchement très cordiales. Il respecte l’autonomie des franchisés, on peut échanger sans être forcément d’accord, ce qui est loin d’être le cas dans tous les réseaux.

Dernières actualités