Publi-interview adhérent

E. Neumann (Arliane) : « Le réseau apporte une notoriété et un accompagnement dans le processus de création d’entreprise »

2013-07-02T08:50:00+02:00

02.07.2013, 


imprimer

Emmanuel Neumann a rejoint le réseau Arliane Diagnostic Immobilier en 2011. Passionné par les questions environnementales, c’est tout naturellement que l’entrepreneur de 32 ans s’investit dans le métier de diagnostiqueur, en ouvrant une agence à Thionville (57).

Emmanuel Nemann
Crédits photo : DR
Emmanuel Neumann, adhérent Arliane Diagnostic Immobilier.

Construction du projet

Ce qui vous a motivé à devenir créateur d’entreprise ?

Mon parcours professionnel est celui d’un salarié qui a toujours travaillé dans de grandes entreprises, un peu partout en France et au Luxembourg. J’étais un peu lassé des rouages administratifs de ces grands groupes. J’ai donc voulu mettre en pratique tout ce que j’avais appris pendant ces années. Du fait de mes expériences, je me suis orienté naturellement vers les métiers de l’environnement et de la sécurité.


Pourquoi avoir créé en licence de marque ?


J’ai choisi la licence de marque car elle apporte une notoriété, un accompagnement dans les différents processus de création d’entreprise, une liberté commerciale totale. C’est exactement ce que je recherchais : pouvoir gagner en autonomie.

Choix de l’enseigne

Ce qui vous a séduit chez la tête de réseau ?

Pour commencer, j’ai cherché des opportunités dans ce milieu-là et j’ai découvert Arliane Diagnostic Immobilier, le seul réseau qui privilégie la démarche environnementale comme une partie intégrante du métier de diagnostiqueur. C’est d’ailleurs l’intitulé de son label interne : « Premier réseau éco-responsable ». Le réseau oriente son action dans des secteurs qui m’étaient familiers comme la sécurité des particuliers, la prévention des accidents électriques ou encore l’aide et le conseil pour améliorer les performances énergétiques. Tout cela prolongeait mon expérience professionnelle.


Comment avez-vous convaincu la tête de réseau ?

Je n’ai pas eu à faire montre de beaucoup de persévérance car mon parcours professionnel prouvait ma détermination et plaidait dans le sens de la responsabilité environnementale, même si les métiers de l’immobilier étaient un peu plus éloignés, ma formation d’ingénieur en environnement et en management de l’environnement a achevé de convaincre la tête de réseau. Au bout du compte, une zone géographique au nord de la Moselle et de la Meurthe-et-Moselle (Lorraine) m’a été allouée, et j’ai lancé mon agence à Thionville.

Quotidien du franchisé

En quoi le savoir-faire de l’enseigne vous aide-t-il au quotidien ?

Ma société a été créée en mai 2011. Dans un premier temps, j’ai suivi une formation pratique et théorique très complète de quatre mois qui portait sur plusieurs domaines. Je dispose d’une quantité d’outils techniques et commerciaux qui m’assistent pour mener à bien des démarches commerciales ciblées et efficaces. La tête de réseau sélectionne également des logiciels et des outils de diagnostic à un coût très négocié et donc abordable, ce qui réduit considérablement le temps de travail sur le terrain et le temps de gestion de dossier. Au final, c’est un gain de productivité et de qualité dans l’exercice de mon métier. Entre adhérents, nous nous réunissons une fois par an pour partager nos expériences individuelles et je participe à la commission consultative dans le cadre du développement de la politique de marketing générale.


Bénéfices et contraintes de votre nouvelle vie d’adhérent ?

Un bénéfice clairement visible et que j’ai déjà évoqué est la réputation du réseau de mieux en mieux connu sur le territoire national. De grands réseaux d’agences perçoivent la qualité de nos prestations. Je consacre environ une demi-journée par mois aux activités liées à la commission consultative, ce qui est peu compte tenu de la quantité de documents que nous gérons et des bénéfices que nous dégageons, car le travail est équitablement partagé en tous les contributeurs. Au cours de ma première année, j’ai axé mon développement sur le commercial. Passé ce délai, j’ai essayé de diversifier mes prestations en investissant, entre autres dans la caméra thermique. Je vois peu de contraintes, si ce n’est que je suis le seul membre de mon entreprise. J’envisage d’embaucher un technicien dans les mois à venir pour continuer à faire croître le chiffre d’affaires. Aujourd’hui, j’ai atteint mes objectifs prévisionnels mais la crise immobilière n’a pas épargné mon secteur géographique. Il faut donc être doublement pugnace.

Dernières actualités