Publi-interview franchiseur

A. Jacquemin (aquila RH) : « Un lien fort unit l’enseigne au franchisé »

2019-01-07T13:13:00+02:00

07.01.2019, 


imprimer

A tout juste dix ans, le groupe Alphyr a déjà franchi la barre des 100 agences d’intérim via ses trois enseignes aquila RH, Lynx RH et Vitalis Médical. En 2019, il entend poursuivre son développement grâce à la franchise. Plus de détails avec Arnaud Jacquemin, directeur du développement pour le Grand-Est et la région parisienne (zones Sud et Est).

Arnaud Jacquemin, Alphyr
Crédits photo : Droits réservés
Arnaud Jacquemin, directeur du développement Alphyr.

Comment sélectionnez-vous les candidats ?

Le lien qui unit l’enseigne aquila RH au futur franchisé est très fort. Il ne faut pas oublier qu’en franchise, les contrats sont intuitu personae ce qui signifie que nous nous engageons avec le candidat parce que c’est lui, que nous croyons en ses compétences et en son potentiel. Nous nous assurons également qu’il partage les mêmes valeurs que nous, qu’il dispose donc d’un sens certain de l’humain, du partage et d’une qualité d’écoute. Le futur franchisé doit également avoir une véritable envie d’entreprendre. Nous nous assurons qu’il dispose de toutes ces qualités tout au long du processus de recrutement. Il s’agit d’une sorte de parcours initiatique qui commence tout d’abord par des échanges téléphoniques puis par une rencontre physique avec le directeur du développement en charge de la zone géographique choisie pour l’installation du franchisé. Ces premières prises de contact sont fondamentales et vont permettre de vérifier que le candidat a un projet solide et qu’il partage les valeurs évoquées précédemment. Si tout concorde des deux côtés, le candidat rencontre ensuite la direction du groupe qui donne aval avant de poursuivre. Vient ensuite l’immersion en agence qui permet à chaque porteur de projet de confronter son idéal du métier à la réalité du terrain. Chez aquila RH, la moitié des franchisés ne sont pas issus des métiers du recrutement, cette étape est donc indispensable. Elle l’est également pour ceux qui viennent de cet univers, car ils doivent s’adapter au concept aquila RH et découvrir le fonctionnement d’une agence avant de s’engager. Troisième et dernière étape : la soutenance. Les candidats présentent leur projet devant un jury constitué de membres de la direction, de directeurs du développement et de responsables de services supports. Puis, ils signent le document d’information précontractuelle (DIP) contenant l’ensemble des informations, notamment financières et historiques, nécessaires pour que le candidat puisse prendre sa décision de manière éclairée.


Quelle aide apportez-vous à l’installation des franchisés ?

Le directeur du développement accompagne le franchisé dans toutes les étapes qui précèdent l’ouverture de son agence, de la recherche de locaux en passant par la mise en œuvre du dossier bancaire et le recrutement de leurs premiers collaborateurs. Grâce aux accords passés avec ses partenaires dans les secteurs de la banque, de la comptabilité, de l’informatique, de la téléphonie, le choix des jobboards, etc… aquila RH apporte également un soutien et une aide précieuse à ses franchisés dans le choix des fournisseurs. Les franchisés peuvent ainsi bénéficier des conditions avantageuses négociées par la tête de réseau.

Avant l’ouverture, chaque franchisé suit également une formation initiale. D’une durée de 17 jours, cette formation leur apporte toutes les connaissances nécessaires à la maîtrise du métier. S’en suit immédiatement après, la présence en agence pendant cinq jours du directeur développement. Son rôle consiste alors à impulser le bon démarrage de l’activité et à rassurer le franchisé. Dans les semaines ou les mois qui suivent cette ouverture, les franchisés et salariés du groupe qui le souhaitent viennent donner un coup de pouce au nouveau venu en participant à une opération commerciale de terrain durant toute une journée. Ce type d’évènement fonctionne très bien et prouve qu’un vrai esprit de réseau anime les membres d’aquila RH.


Comment accompagnez-vous les franchisés en difficulté ?

C’est l’un des rôles fondamentaux du directeur développement. Il doit apporter son expertise, sa présence sur le terrain et ses contacts réguliers avec les franchisés afin d’être capables de prévoir le plus en amont possible l’évolution de leur croissance. Ainsi, il peut anticiper tout fléchissement ou retard dans les objectifs. Si de tels ralentissements finissent tout de même par se produire, le directeur développement accompagne alors le franchisé dans la mise en place et le suivi d’un plan d’action adapté. Mais bien entendu, notre objectif premier est de tout faire pour éviter qu’une agence se retrouve en difficulté. Et c’est par notre proximité, notre présence et notre coaching que nous pouvons prévenir tout type de problème.


Quel bilan faites-vous de l’année écoulée et quelles sont vos perspectives de développement ?

Le groupe Alphyr célèbre cette année ses dix ans. Chacune de ces dix années a été synonyme de croissance et 2018 n’a pas fait exception puisque notre volume d’affaire a augmenté de près de 30 %. Au cours de l’année écoulée, nous avons inauguré 27 nouvelles agences en France, toutes enseignes confondues, et nous espérons en faire autant en 2019. Ces ouvertures se feront aussi bien en France qu’à l’international, notamment afin de renforcer notre présence au Canada et en Italie où nous sommes déjà implantés. Autre ambition de l’année : développer notre concept en ligne MisterTemp’. Nous travaillons à déployer une offre multicanale globale qui fera la différence sur le marché de l’intérim et constituera un véritable levier de croissance pour toutes nos agences physiques.

Dernières actualités