Publi-interview franchiseur

S. Cohen (Anacours) : « Un franchisé peut gérer seul jusqu’à 300 familles et 600 enseignants »

2009-10-01T13:41:00+02:00

01.10.2009, 


imprimer

Dans ses 10 agences de soutien scolaire, Anacours mise sur l’adéquation entre les besoins des élèves et le profil des enseignants. D’où une formation approfondie des franchisés au recrutement des professeurs. Explications de Stéphane Cohen, directeur du réseau.

Stéphane Cohen, Anacours
Crédits photo : DR
Stéphane Cohen, directeur du réseau Anacours

Intérêt du concept

1. Originalité et pertinence du concept ?

Créée en 1999, Anacours est une société de services à la personne spécialisée dans le soutien scolaire, pour tous les niveaux et toutes les matières. Les enfants que nous suivons connaissent souvent des blocages avec leurs professeurs à l’école. Pour les cours particuliers, l’entente entre élève et enseignant est donc primordiale. C’est pourquoi nous avons mis en place le principe du « tandem gagnant ». Dès son inscription et avant le début des cours, chaque élève passe par notre « profileur », c’est-à-dire un questionnaire que nous avons élaboré avec une psychologue scolaire. En fonction des résultats, nous cherchons le professeur qui lui correspond le mieux. D’où notre identité de marque : « A deux, on apprend mieux !» Par ailleurs, nous sommes partenaires des éditions Hatier depuis 5 ans, ce qui nous permet de proposer un contenu pédagogique complémentaire à nos professeurs et à nos élèves.


2. Pourquoi la franchise comme mode de développement ?

En 2006, nous avons ouvert une première agence en propre à Lyon, puis 3 autres succursales en 2008. Pour accélérer le développement, nous avons décidé d’ouvrir notre concept à des partenaires dans toute la France. Nous nous sommes donc lancés dans le recrutement en franchise en janvier 2009. Aujourd’hui, outre notre siège parisien, nous avons 5 agences en succursale et 4 en franchise. Nous comptons poursuivre ce développement mixte au cours des quatre prochaines années.


3. Facteurs de rentabilité et de pérennité du concept ?

Nos franchisés ont peu de frais, car ils n’ont aucun stock à gérer et des charges de personnel très limitées. En effet, nous avons mis au point une plateforme informatique qui leur permet de suivre leur gestion, consulter les heures effectuées dans chaque famille, éditer les fiches de paie des enseignants, etc. Grâce à cet outil, un franchisé peut gérer seul jusqu’à 250 000 euros de chiffre d’affaires, soit environ 300 familles et 600 enseignants. Nous investissons chaque année dans l’amélioration de ce back-office, afin de décharger le plus possible nos franchisés et les laisser se concentrer sur leur cœur de métier : la relation clients et le recrutement des professeurs. Les franchisés atteignent leur retour sur investissement au bout de 2 ans ½ à 3 ans.

Transmission du savoir-faire

4. Formation initiale ?

Les nouveaux franchisés bénéficient d’une formation initiale très dense de trois semaines, avec une partie théorique au siège et une partie pratique en agence. Plus d’une semaine est consacrée aux techniques de recrutement des professeurs, car c’est un travail complexe et essentiel. Le reste de la formation concerne la relation clients et la gestion du point de vente. Pour nous assurer que ces bases sont acquises, nous réalisons un contrôle des connaissances à chaque fin de semaine et délivrons un certificat en fin de stage.

Profils recherchés
Les candidats qui souhaitent intégrer le réseau Anacours doivent aimer la relation clients, être de bons communicants, avoir le sens du service et savoir animer une équipe pédagogique. Le réseau recherche des personnes qui s’impliqueront personnellement dans le développement et la gestion de leur agence. Aucune compétence technique spécifique n’est requise, mais une certaine sensibilité au secteur de l’éducation est appréciée.

5. Aide au lancement ?

Chaque franchisé est assisté tout au long du démarrage de son projet : rendez-vous chez le banquier, montage du dossier d’agrément, aide aux travaux, sélection de prestataires pour la téléphonie, l’informatique, etc. Nous l’aidons également à élaborer un plan annuel de marketing local, en complément de notre plan de communication national (Internet, radio…).


6. Assistance durant les premiers mois ?

Au cours des 3 mois qui entourent le lancement, le franchisé est accompagné par une personne du siège, qui vient sur place pendant 10 jours entiers – pas forcément d’affilée – et qu’il peut contacter par téléphone à tout moment. L’objectif est qu’il soit autonome au bout de ces 3 mois.


7. Points-clés de votre accompagnement jusqu’à la fin du contrat ?

Nous avons prévu contractuellement de réaliser 8 visites par an auprès de nos franchisés. Nous organisons également des réunions régionales deux fois par an, pour faire remonter l’information du terrain, communiquer sur les nouveaux produits et échanger les bonnes idées, ainsi qu’une convention annuelle. Quand le réseau sera plus étoffé, nous organiserons aussi des commissions thématiques (communication, formation, etc.). Un animateur de réseau devrait être recruté en 2010.

Activité du réseau

8. Faits marquants en 2009 ?

Cette année, nous avons ouvert 5 agences – 1 en succursale et 4 en franchise. Par ailleurs, nous avons mis au point de nouveaux produits, comme les stages en petits groupes : c’est une activité complémentaire au soutien scolaire à domicile, qui est actuellement proposée dans nos succursales et qui pourra être utilisée par les franchisés qui le souhaiteront, à partir de leur 2e année d’activité. Nous avons également lancé des cours de musique et nous testons la garde d’enfants à la sortie de l’école.

Anacours en chiffres
A travers ses 10 agences, Anacours accompagne 20 000 élèves et travaille avec 17 000 enseignants sur toute la France.

9. Perspectives de développement ?

Nous tablons sur 7 nouvelles ouvertures en 2010, 11 en 2011, 15 en 2012 et 15 en 2013. L’objectif est d’atteindre une soixantaine d’agences en France, pour un premier maillage. La question se posera ensuite sur des villes de plus faible importance ou sur la multiplication des agences dans une même ville. Côté produits, nous allons généraliser la sortie d’école et continuer à développer les stages en petits groupes.


10. Signe majeur de la bonne santé de votre réseau ?

L’accélération des ouvertures d’agences montre l’intérêt des candidats pour notre concept et la bonne santé du secteur. De plus, nous avons été parmi les premiers à obtenir la qualification Qualicert, qui sera bientôt obligatoire pour toutes les entreprises de services à la personne. Ce projet a été très important pour le réseau : il a permis de fédérer l’entreprise autour d’un même objectif, tout en rassurant nos clients et partenaires sur la qualité de nos prestations.

Pourquoi rejoindre ce réseau ?

AnacoursUn projet ambitieux et qui a du sens.

Demander une documentation Ajouter à ma sélection Voir la fiche Actu du réseau
Actualité de l'enseigne
Dernières actualités