Publi-interview franchisé

P. Le Guen (Activ Travaux) : « L’offre globale de l’enseigne constitue un avantage concurrentiel »

2011-04-28T08:37:00+02:00

28.04.2011, 


imprimer

Pascal Le Guen, 50 ans et passionné de rénovation immobilière, a monté son entreprise Activ Travaux en novembre 2008, à Perpignan. Très impliqué dans le réseau, il apprécie les nombreux outils mis à sa disposition par l’enseigne.

Pascal Le Guen
Crédits photo : DR
Pascal Le Guen.

Construction du projet

Ce qui vous a motivé à devenir créateur d’entreprise ?

Mon parcours est plutôt linéaire. Ingénieur en sciences appliquées, j’ai travaillé cinq ans au sein d’entreprises informatiques, puis 20 ans au service d’Alcatel. Un cursus marketing de trois ans à l’ISG a accompagné mon évolution interne de carrière, lorsque j’ai pris en charge une direction marketing du groupe. Technique à l’origine, ma fonction a pris une dimension de communication et de commerce international. Mais, alors que mes responsabilités augmentaient, mon autonomie en matière de décision décroissait. Je souhaitais œuvrer sur des durées plus courtes, maitriser totalement la stratégie, afin d’obtenir immédiatement le résultat de mes actions. L’opportunité de concrétiser le projet de création d’entreprise que je portais en moi depuis 10 ans s’est alors présentée. La rénovation immobilière me passionnait, pour l’avoir souvent pratiquée à titre personnel. Je suis devenu gérant d’EURL.


Pourquoi avoir créé en concession ?

Le métier de courtier en travaux, que je découvrais, m’apparaissait comme très innovant et en pleine expansion. Pour qu’il trouve toute sa place dans la chaine du bâtiment, ce métier nécessitait d’être exercé dans une dimension collective. Créer en concession m’apportait cette dimension et me permettait également de bénéficier de la maturité du concept existant d’Activ Travaux.

Choix de l’enseigne

Ce qui vous a séduit chez la tête de réseau ?

L’offre globale proposée par Activ Travaux constitue un avantage concurrentiel certain. La mise en relation ne se limite pas à la mise en contact entre artisans et particuliers, mais intègre toute la chaine du bâtiment, de la conception à l’exécution. Nos marchés sont diversifiés, partagés entre les professionnels et les particuliers, et l’enseigne propose des solutions éprouvées pour répondre aux attentes de la clientèle. Par ailleurs, les rencontres et discussions initiales avec les dirigeants, et quelques courtiers déjà installés, se sont déroulées dans le cadre d’une relation de « patron à patron ».


Comment avez-vous convaincu la tête de réseau ?

Mon projet était très mûr dans mon esprit, bien structuré, et déjà financé. Mon passé commercial, assorti à mon souhait d’évolution dans un domaine qui me motivait, ont appuyé ma grande détermination.

Quotidien de l’adhérent

En quoi le savoir-faire de l’enseigne vous aide-t-il au quotidien ?

La qualité de la formation initiale est à souligner. Lorsqu’on en ressort, c’est avec un plan d’action précis et adapté à son cas personnel. On sait ce qu’on doit faire durant les trois mois à venir. Le processus est très sécurisant, et m’a apporté la sérénité nécessaire au développement de mon activité. Le plan d’action est rediscuté périodiquement avec la tête de réseau.
Dans le cadre de l’offre globale déjà évoquée, la qualité d’écoute des dirigeants est réelle. Chaque type de problème rencontré peut être soumis, qu’il s’agisse du montage commercial d’un projet, ou de subtilités juridiques. Sur le plan marketing, les supports proposés sont particulièrement adaptés à notre activité. Notamment, nous disposons de mailings permettant de cibler des segments de marchés (par exemple, les hôtels pour leur proposer des travaux d’accessibilité). Des packs de prospection sont fournis par Activ Travaux afin de contacter les agences immobilières et autres prescripteurs. Plus globalement, des partenariats prescripteurs sont négociés au plan national, des accords sont traités avec des fabricants de matériaux, lesquels nous facilitent l’accès à leurs distributeurs locaux. Le démarchage devient ainsi plus facile. L’enseigne développe également nombre d’autres outils marketing permettant de générer du trafic commercial, tels les chèques de parrainage utilisables par nos clients, mais aussi par nos artisans, qui deviennent alors apporteurs d’affaires. Par exemple, un menuisier qui réalise un chantier chez un particulier s’aperçoit que des travaux d’isolation sont nécessaires, et nous contacte.
Enfin, Activ Travaux se positionne résolument sur le marché du « bâtiment basse consommation » et anticipe une évolution des métiers, des compétences, des technologies, et des règlementations. Une extension de villa peut ainsi faire l’objet d’une construction sous le label BBC. En amenant nos partenaires à évoluer en matière de travaux, nous jouons un véritable rôle pédagogique.


Bénéfices et contraintes de votre nouvelle vie de concessionnaire ?

Le fait d’exercer une activité qui me passionne relève pour moi d’une grande liberté. Certes, je travaille énormément, mais cela ne représente jamais une contrainte. Certains concessionnaires participent à la formation des nouveaux entrants. Pour ma part, j’ai le plaisir d’animer des réunions de recrutement de concessionnaires dans le cadre du développement du réseau sur le Sud-Ouest. Participer à l’évolution permanente d’Activ Travaux est un challenge passionnant.

Dernières actualités