Ouverture : ACTIV TRAVAUX s’implante dans le Val-de-Marne (94)

2010-03-19T11:09:00+02:00

19.03.2010, 


imprimer

Antoine Masson, 37 ans, est le nouveau courtier en travaux du Val-de-Marne. Adossé à l’enseigne Activ Travaux (80 courtiers en France), il prend en main tous les projets de travaux de construction, d’extension et de rénovation.

Antoine Masson sera présent au salon Renover, qui se déroulera du 19 au 21 mars prochain à Paris, Porte de Versailles. Les visiteurs pourront y rencontrer les 14 courtiers Activ Travaux qui couvrent l’Ile-de-France.

Assistant de direction dans l’hôtellerie pendant 10 ans, puis responsable d’une agence d’intérim spécialisée dans l’hôtellerie et la restauration pendant 5 ans, Antoine Masson décide de se tourner vers un secteur qui l’attire depuis toujours : l’habitat.
Installé à Villiers-sur-Marne, il propose ses services de Noisy-le-Grand à Champigny-sur-Marne. « Les travaux, ça me connaît ! Dans l’hôtellerie, il y a un poste important dédié à l’entretien, aux réparations et à la rénovation. Quand j’ai découvert le concept Activ Travaux, ça a été une évidence pour moi : c’était ce qu’il me fallait. J’ai toujours été attiré par l’artisanat, l’habitat et la rénovation. »

Une aide capitale pour les particuliers
Antoine Masson propose ses services sur 4 villes du Val-de-Marne : Noisy-le-Grand, Villiers-sur-Marne, Plessis-Trévise, et Champigny-sur-Marne. Sa mission principale ? Aider les particuliers à conduire sereinement leurs projets de travaux, et les mettre en relation avec des professionnels du bâtiment fiables et efficaces.

Lors de la réalisation de travaux, le manque de temps et d’informations sur les artisans pose un véritable problème qui freine la fluidité des travaux. « Ce n’est pas évident de communiquer avec un artisan, il y a une partie négociation qui peut être difficile pour le client » explique Antoine Masson.

C’est donc un véritable accompagnement que notre courtier offre à ses clients. Partenaire dans cette phase de projet souvent difficile, il leur simplifie grandement la tâche. L’implication d’Antoine Masson est totale durant toute la qualification du projet et la réalisation des travaux :
- Comprendre la nature des besoins des particuliers.
- Solliciter les artisans les plus aptes à réaliser le projet.
- Effectuer le suivi commercial des travaux tout au long du chantier.
- Mener une enquête de satisfaction pour vérifier le sérieux des entrepreneurs.

Le cas échéant, Antoine Masson conseille à ses clients de s’entourer d’un maître d’œuvre ou d’un architecte pour coordonner le chantier.

Une sélection rigoureuse de professionnels
Pour aborder ce nouveau métier, et référencer les meilleurs professionnels du bâtiment de son secteur, Antoine Masson s’est appuyé sur son expérience de « recruteur » et le savoir-faire d’Activ Travaux.

Selon notre courtier « le plus important, c’est la rencontre avec l’entrepreneur ». Une première entrevue qui lui permet de cerner les motivations d’un artisan, d’apprécier sa réactivité et ses disponibilités.
Ensuite vient la vérification pointue des compétences, des références, des garanties (inscription au Registre du Commerce ou des Métiers, assurances professionnelles, solvabilité).

Maçons, peintres, plombiers, électriciens… Antoine Masson travaille déjà avec une quinzaine d’entreprises
Les professionnels l’ont bien compris, ils ont tout à gagner à s’appuyer sur cet activateur de travaux pour développer leur chiffre d’affaires. « Dès le départ, je suis direct avec eux. Mon message est très clair : notre partenariat doit être gagnant/gagnant. Pour eux, pour moi, et bien sûr pour le client. »

Totalement transparent dans son approche commerciale, Antoine Masson n’hésite pas à valoriser le travail des artisans. Pour lui, « le savoir-faire appartient aux artisans, le travail d’un courtier n’est pas de s’y substituer. »
Exclusivement référencés sur des critères professionnels, les artisans ne paient aucun droit d ’entrée ni cotisation. En contrepartie du travail effectué, ils versent à cet apporteur d’affaires une rémunération sur les chantiers effectivement actés.

Dernières actualités