Courtage : ACTIV TRAVAUX renforce sa présence en Ile-de-France

2011-11-08T16:33:00+02:00

08.11.2011, 


imprimer

Activ Travaux, réseau de concessions en courtage pour les clients et les professionnels du bâtiment, conforte ses positions en Ile-de-France. Basé à Chevilly-Larue dans le Val-de-Marne (94), Luc Voïvoditch est le 11ème courtier en travaux francilien du réseau.

Le nouveau partenaire Activ Travaux aura pour territoire Antony, Rungis, l’Hay-les-Roses, Fresnes, Chevilly-Larue, Thiais et Choisy-le-Roi.

Un analyste programmeur au secours des travaux
Après un DUT en génie mécanique, Luc Voïvoditch (52 ans) se réoriente vers l’informatique. Analyste programmeur, il travaille pour des entreprises de services informatiques, avant de créer sa propre structure qui lui permet de développer et vendre un logiciel de gestion commerciale. Quelques années plus tard, le chef d’entreprise vend sa société. A 46 ans, il décide de retourner à l’école pour se spécialiser dans la sécurité et les réseaux informatiques. Fraîchement diplômé de l’Ecole Normale Supérieure de Cachan, il exerce à nouveau dans une société de services informatiques spécialisés.
Mû par un profond désir de continuer à progresser et à apprendre, Luc Voïvoditch décide à 52 ans de relever à nouveau le défi de la création d’entreprise. Il choisit de sécuriser son projet en s’appuyant sur Activ Travaux : « Lorsque j’ai découvert l’enseigne, le côté commercial et relationnel du métier de courtier en travaux m’a plu. C’est ce que je voulais faire. »
Luc a déjà de nouveaux projets en tête : « A moyen terme, je souhaite ouvrir un bureau avec un hall d’exposition pour accueillir mes clients. Cette agence Activ Travaux sera basée à Chevilly-Larue. »

Activ Travaux fédère 90 courtiers en travaux et plus de 3 000 professionnels de l’habitat, du bâtiment et de l’agencement. Basée à Nantes. L’enseigne est l’un des membres fondateurs de la Fédération Française de Courtage en Travaux. En 2011, le volume d’affaires généré par le réseau Activ Travaux devrait atteindre 40 millions d’euros.

Dernières actualités