Courtage : ACTIV TRAVAUX accélère son développement lyonnais (69)

2010-09-24T15:07:00+02:00

24.09.2010, 


imprimer

A Lyon, l’équipe Activ Travaux, réseau de concessions en courtage pour les clients et les professionnels du bâtiment, s’étoffe. La récente arrivée de Philippe Ducrot et d’Alain Carré porte à 6 le nombre de courtiers en travaux intervenant sur la région lyonnaise.
En octobre, ce pôle de compétences sera renforcé par l’intégration d’un 7ème courtier. D’autres créateurs d’entreprise sont attendus dans le réseau Activ Travaux pour délivrer aux consommateurs un service de proximité sur l’ensemble du département.

Courtier en travaux : un nouveau réflexe de consommation
« Dès lors qu’il faut faire intervenir deux corps de métier, les travaux se compliquent… » explique Alain Carré, courtier Activ Travaux sur le sud-est de Lyon. « Si les artisans se déplacent c’est déjà beau.... S’ils envoient leur devis sous un mois, c’est merveilleux. Les trois quarts du temps, l’écart de prix entre deux devis est de 30 % à 50 %. »

Comment réaliser ses travaux dans des délais raisonnables, et en toute sérénité ? Métier récent, le courtage en travaux a pris un essor très important ces cinq dernières années. Rebutés par l’ampleur de la tâche (sélection des artisans, collecte de devis, rendez-vous, suivi de chantier), les particuliers font de plus en plus appel à des courtiers en travaux. Parmi les nouveaux réflexes de consommation, la recherche sur Internet de ces facilitateurs de travaux qui vont les rassurer, leur présenter des artisans triés sur le volet, au savoir-faire avéré, et encadrer leur projet jusqu’à son accomplissement. Ce service est d’ailleurs entièrement gratuit et sans engagement (puisque financé par les professionnels du bâtiment qui réalisent le chantier). Si les solutions présentées ne leur conviennent pas, les consommateurs n’ont aucune obligation de contracter avec le courtier en travaux. Ils n’ont aucun dédommagement à lui verser.

Du côté des artisans, seuls deux devis sur dix se concrétisent quand un bon courtier en travaux transforme 70 à 80 % des demandes en chantiers. Pourquoi ? Les artisans manquent cruellement de temps. Les relations commerciales ne sont pas leur fort (ils n’ont d’ailleurs en général pas le temps de prospecter). « Quand un artisan fait 10 devis, s’il en remporte deux, il est content. En attendant, il a perdu du temps et de l’argent », ajoute Alain Carré.

L’arrivée d’un apporteur d’affaires est une aubaine pour les artisans. Cette force commerciale supplétive identifie les besoins, assure les premiers rendez-vous et qualifie les projets pour eux. Un travail qui mérite salaire et qu’ils rémunèrent à sa juste valeur. « Nous présentons aux artisans des projets en relation directe avec leurs compétences, une enveloppe budgétaire définie, des délais de réalisation. Libres à eux d’accepter, et de s’engager à respecter tous les paramètres du chantier » précise Philippe Ducrot.

Qui sont ces facilitateurs de travaux ?
Alain Carré détient une double expérience professionnelle. Il connait la vente, pour avoir travaillé en prospection par téléphone et en porte-à-porte, fait des achats pour l’industrie manufacturière et de maintenance en chauffage/climatisation. Il a notamment géré d’importants portefeuilles de prestataires en région Rhône-Alpes.

« Venant du monde de l’industrie, je suis habitué à être toujours plus performant pour répondre à la demande du client. Je souhaitais créer une entreprise de service ayant un lien direct avec le bâtiment. J’ai choisi une enseigne nationale de renom pour bénéficier d’un savoir-faire et d’un accompagnement. Le courtage en travaux est un métier où la franchise est indispensable. Aujourd’hui, mon quotidien c’est : quels travaux, dans quel budget, dans quels délais, avec quels artisans ?»

Sa formation en logistique (bac + 4 niveau 2) lui permet d’accompagner les PME qui n’ont pas de service achat structuré, et qui pourtant ont des besoins en matière d’aménagement, d’extension, de remise en conformité de leurs installations. Son périmètre d’intervention ? Principalement le sud-est de Lyon (Saint-Fons, Vénissieux, Saint-Priest, Mions, Corbas, Saint-Pierre de Chandieu, Chaponnay).

Né à Dardilly, Philippe Ducrot, diplômé de l’IDRAC de Lyon, est parti travailler en Avignon. Chez Dim, en tant que négociateur lingerie auprès de la grande distribution, puis chez Bose, marque de hifi haut de gamme comme responsable commercial pour le Sud Est de la France. De retour à Lyon, il décide de s’investir dans une activité qui lui permet de conjuguer sa passion pour le Bâtiment et son penchant pour les relations humaines et commerciales : le courtage en travaux. « J’ai rénové de A à Z l’appartement que j’ai acheté avec mon épouse. J’ai mis 8 mois. Puis j’ai été sollicité pour un poste d’animateur réseau par une enseigne concurrente à Activ Travaux. C’est ainsi que j’ai découvert le courtage en travaux ».

Ayant soif d’indépendance, Philippe a préféré créer sa propre société. Interpellé par le métier de courtier en travaux, il a concrétisé son projet avec Activ Travaux. Une enseigne qui « fédère son réseau autour d’une réelle éthique et de valeurs humaines très fortes, dans le plus grand respect des clients et des professionnels du bâtiment. » Philippe Ducrot opère sur un secteur juxtaposé à Dardilly, du nord de Lyon à l’extrême sud-est du Beaujolais (Les Monts d’or et la vallée de l’Azergues).

Philippe Ducrot - 69570 Dardilly
Alain Carré - 69960 Corbas

Dernières actualités