Publi-interview franchiseur

M. Poupart (ACE Crédit) : « Nous recruterons au moins douze franchisés en 2018 »

2018-02-07T12:15:00+02:00

07.02.2018, 


imprimer

Créé en 1995 par Joël Boumendil, ce réseau de courtage en crédits immobiliers a rejoint fin 2017 un grand acteur du secteur : la Compagnie européenne du crédit. Une acquisition qui devrait dynamiser le réseau franchisé. Plus de détails avec Matthieu Poupart, directeur du développement.

Matthieu Poupart, directeur du développement
Crédits photo : Droits réservés
Matthieu Poupart, directeur du développement d'ACE Crédit.

Comment concevez-vous votre rôle de tête de réseau ?

ACE Crédit est un réseau de courtiers en prêts immobiliers destinés aux particuliers. Notre métier : proposer des solutions de financement sur mesure aux personnes qui font appel à nos services en espérant trouver les meilleures conditions possibles pour leur emprunt bancaire. Cela fera bientôt vingt-trois ans que nous existons et nous célébrons nos dix ans en franchise cette année, nous avons donc le recul suffisant pour prendre la mesure de ce que sont les missions principales du franchiseur.

Selon nous, il y en a trois, à commencer par le recrutement de franchisés de confiance. En effet, le réseau propose un service de qualité à des clients qui ne font pas la différence entre une agence franchisée et une succursale. Nous devons donc trouver des franchisés qui seront capables de faire avancer le réseau sans le pénaliser en proposant un niveau de service à la hauteur de ce qui se fait partout ailleurs. Bien évidemment, et c’est là notre deuxième mission en tant que tête de réseau, il nous incombe de les former et de leur transmettre toutes les clés et outils pour les aider à exercer correctement leur activité. Cela passe par une formation initiale à laquelle participent tous les nouveaux franchisés et nous partageons avec eux les secrets de fabrication qui font notre réussite depuis nos débuts en 1995. Enfin, nous jouons également un rôle d’accompagnateur puisque dès l’ouverture de l’agence, nous épaulons le franchisé en l’assistant in situ, en organisant des rencontres régulières non seulement avec le réseau mais aussi avec les banques et les apporteurs d’affaires avec qui nous sommes partenaires. Le tout afin de nous positionner en tant que véritables relais de croissance pour eux, et ce, tout au long de l’année.


Comment avez-vous fait évoluer votre concept depuis sa création ?

Sur le fond, ACE Crédit fait le même métier depuis toujours, à savoir « intermédiaire entre les particuliers et les banques pour les aider à trouver les meilleures conditions de prêts immobiliers ». Mais au fil des ans, nous avons renforcé notre niveau de service, notamment en cherchant de nouveaux partenaires pour nous aider à répondre à toutes les demandes des clients, quelles qu’elles soient. Certains clients présentent des situations relativement compliquées techniquement parlant, et il est de notre devoir de leur trouver des partenaires en dehors des réseaux bancaires classiques, par exemple auprès des banques en ligne. Et puis, le réseau ACE Crédit s’est étoffé depuis sa création de sorte qu’aujourd’hui nous jouissons d’un maillage territorial plus dense qui nous permet de créer davantage de proximité avec nos clients.

Le secteur de l’immobilier a par ailleurs été fortement impacté par la révolution digitale. Heureusement, nous avons pris cette vague assez tôt, en même temps que nos différents partenaires. Aujourd’hui, nous travaillons avec plusieurs outils digitaux, que ce soit sur la partie assurance ou directement sur le courtage en prêt immobilier. A tel point que nous pourrions presque tout faire à distance ! Mais en tous les cas, ces nouveaux outils facilitent grandement le travail de nos courtiers car ils nous permettent d’aller plus vite et de faire mieux.


Quel rôle le franchisé peut-il jouer à l’intérieur de votre réseau ?

La tête de réseau accorde beaucoup d’attention à ce qui se passe sur le terrain pour améliorer le concept. Voilà pourquoi les remontées du terrain par les courtiers sont d’une grande importance : ils sont les mieux placés pour collecter des informations et les partager avec nous afin que nous nous calions sur leur réalité. En cela, les franchisés sont donc des interlocuteurs privilégiés. D’ailleurs, nous les consultons régulièrement, dès lors que nous envisageons de lancer une nouvelle campagne de communication, par exemple, ou lors de conventions que nous organisons avec nos partenaires bancaires. Autre mission essentielle : la cooptation. Chaque franchisé peut en effet recommander d’autres personnes pour qu’elles deviennent franchisées à leur tour. Aujourd’hui, les membres de notre réseau constituent notre meilleur flux de recrutement.


Quel bilan dressez-vous de l’année écoulée ? Quelles sont vos perspectives de développement ?

Aujourd’hui, ACE Crédit regroupe 84 agences en France, dont 12 succursales en Ile-de-France et 72 agences franchisées. L’année 2017 a été encourageante puisque nous avons inauguré huit nouvelles unités mais le point fort a véritablement été notre intégration au sein de la Compagnie européenne du crédit, acteur de poids dans le monde du courtage [et filiale du groupe Financière CEP, NDLR]. Nous l’avons rejointe le 1er décembre et commençons déjà à bénéficier des synergies liées à cette acquisition : nouveaux partenaires, nouveaux outils… Nous pouvons pousser encore plus loin le curseur dans le domaine de l’assurance emprunteur et notre métier se trouve facilité au quotidien par toutes ces nouveautés. Rejoindre un grand groupe va aussi nous permettre d’accélérer notre développement et nous espérons recruter une douzaine de nouveaux franchisés en 2018.

Ces recrutements se feront dans les villes de taille moyenne où des places sont encore disponibles, comme à Orléans, Toulon, Strasbourg, Auxerre ou encore Poitiers. Les grandes villes sont déjà bien pourvues, sauf Nantes où il reste encore une disponibilité. A terme, il existe un potentiel de 140 agences sur le territoire national.

Dernières actualités