Dossier

Toulon voit le bout du tunnel

2014-04-28T06:00:00+02:00

28.04.2014, 


imprimer

Entre Marseille et Nice, Toulon est la troisième ville de la région PACA. Longtemps en souffrance, la cité varoise espère un renouveau avec l'ouverture d'un tunnel permettant de désengorger le centre-ville. Une première étape pour attirer réseaux et porteurs de projet intéressés par la franchise.

Toulon voit le bout du tunnel
Crédits photo : Fabrice Michelier

Une situation géographique idéale

Les pieds dans l’eau, la tête dans les montagnes. Première ville du Var, Toulon bénéficie d’un cadre géographique idéal. A cela s’ajoute un climat clément, qui la classe parmi les plus ensoleillées de France. De quoi apporter un peu de douceur aux 165 514 Toulonnais. Car malgré son cadre idyllique, la cité varoise présente certaines difficultés. Ainsi, le PIB par habitant et par an ne dépasse pas les 20 000 euros, quand il est deux fois plus élevé dans des villes comme Toulouse (31) ou Montpellier (34). Toulon traîne également une image négative liée aux difficultés de circulation. Selon une étude d’Inrix, fournisseur mondial d’informations trafic, Toulon se place parmi les villes les plus embouteillées de France. D’après ces chiffres, les habitants perdent en moyenne 37 heures par an dans les bouchons. Autant de données qui impactent directement le commerce et la vie économique. Mais tous les espoirs ne sont pas morts.


Désengorger le centre-ville

Depuis le 19 mars 2014, tous les regards et tous les espoirs sont tournés vers « le tunnel ». Après 23 ans d’attente, le tube permettant de passer sous la ville pour rejoindre l’A57 (d’ouest en est) a enfin été ouvert. Un projet qui n’a eu de cesse d’être retardé, mais qui devrait  donner un peu d’air à toute une agglomération et surtout désengorger le centre-ville de Toulon. Un facteur clé à la base de nombreux dossiers, notamment le projet d’un autre serpent de mer : les transports en commun. Opposée à un tracé de tramway, le maire Hubert Flaco souhaite opter pour un bus à haut niveau de service.


Des atouts pour le commerce

Reste maintenant à faire sortir les projets des cartons pour donner un nouvel élan à toute une ville. Surtout que Toulon ne manque pas d’atouts. La ville dispose du plus grand port militaire français, ainsi que de nombreuses administrations liées à la Défense. Les bâtiments militaires ne sont d’ailleurs pas les seuls à baigner dans la Rade : les bateaux de croisière prennent de plus en plus de place. Autre facteur positif : l’équipe de rugby, championne d’Europe en titre, offre une belle vitrine et attire les foules les jours de match.  La marque « Toulon » ne demande qu’à se développer, et ses commerçants avec.

Fiches pro APCE