Interview

P. Clément (responsable commerce CCI Var) : « Le tunnel, à la base de tout »

2014-04-28T06:02:00+02:00

28.04.2014, 


imprimer

Pour Pascal Clément, responsable commerce de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Var, l’ouverture d’un second tube va permettre de désengorger le centre-ville et ainsi attirer à nouveau les Toulonnais dans les rues. Une manne pour les commerces.

Le tunnel pour rejoindre l'A57 à Toulon
Crédits photo : Fabrice Michelier

Comment voyez-vous le futur de Toulon ?

Il y a un élément primordial qui va être la base de tout ce qui va être entrepris dans les prochaines semaines, mois ou années : l’ouverture du second tube du tunnel. Cela va améliorer beaucoup de choses en réduisant notamment le nombre de véhicules à la surface. De cela va également découler un projet de transports en commun. Ce ne sera peut-être pas un tramway mais quelque chose d’équivalent. Le but est vraiment d’arriver à désengorger le centre et de redonner envie aux Toulonnais de venir dans leur ville.


Quels sont les atouts de Toulon ?

Il y a d’abord une volonté commune entre les institutions et les acteurs du commerce d’aller dans le même sens et de dynamiser l’activité. Au-delà du cadre géographique et du climat, Toulon possède de nombreux arguments. Le port de commerce est le premier du pays pour la desserte de la Corse. La ville accueille également de plus en plus de croisières et pas seulement comme ville étape, mais également avec des départs depuis Toulon. Cela génère beaucoup de mouvements avec entre 2 000 et 2 500 personnes qui arrivent en ville. Le stade et le Rugby Club Toulonnais sont également des atouts à prendre en considération. Les jours de matchs, 15 000 personnes viennent au stade. Il s’agit là d’un vecteur de flux important et dans les prochaines années, la capacité va être portée à plus de 20 000 places.


Qu’est-ce qui est mis en place pour aider les entrepreneurs ?

La CCI a la volonté d’accompagner les créateurs d’entreprises. Nous offrons un suivi dans la recherche du local en proposant des outils qui permettent d’identifier les cellules disponibles. Nous aidons également les porteurs de projet dans le choix de la forme juridique. Notre but est de faciliter la vie des entrepreneurs. Notre suivi va au-delà de l’ouverture pour un commerce et peut se poursuivre 3 ou 5 ans après. Tout au long de la vie d’une entreprise, nous sommes là pour accompagner l’entrepreneur. Nous avons la volonté d’aller sur le terrain, ainsi nous proposons également des solutions dans la gestion de déchets ou dans les économies d’énergie. Dans ce cadre-là, les associations de commerçants ont également un rôle important à jouer.


Et plus spécifiquement pour les commerçants ?

Nous avons lancé un concours avec les commerçants afin d’établir un prévisionnel des animations sur une année. Jusqu’à présent, tout le monde fonctionnait au dernier moment. Nous accentuons la communication interne et travaillons avec la municipalité. Nous mettons également en place un observatoire des soldes sur chaque période. Enfin, nous avons fait le choix de nous tourner vers les croisières. Ainsi, il a été mis en place une charte « Cruise Friendly » en partenariat avec les associations de commerçants. Que ce soit à la Seyne-sur-Mer ou à Toulon, les voyageurs doivent se sentir bien accueillis. Nous demandons de les accueillir avec le sourire, de faire l’effort de parler anglais et de travailler sur l’amplitude horaire.

Fiches pro APCE