Choisir un emplacement

Des opportunités en centre-ville et en périphérie de Toulon pour ouvrir sa franchise

2014-04-28T06:01:00+02:00

28.04.2014, 


imprimer

Prisés par de nombreuses enseignes, des emplacements n°1 restent encore disponibles dans le centre-ville de Toulon. D’autres spots également. Pour une ouverture en franchise immédiate ou prochaine, voici les opportunités d’implantations.

Pour une installation immédiate

Place de l'Opéra, Toulon
Crédits photo : Fabrice Michelier
Place de l'Opéra à Toulon.

Coup de jeune sur le cœur de ville

Longtemps en souffrance, le centre-ville de Toulon (83) est la priorité des acteurs économiques locaux. Ces dernières années, les emplacements n°1 ont trouvé preneurs avec des enseignes comme Nespresso, sur le boulevard de Strasbourg, ou encore Mango, Etam ou Foot Looker rue d’Alger. Des cellules sont encore disponibles, avec les contraintes liées au cœur de ville, à savoir des superficies limitées. Mais pour dynamiser les rues piétonnes, la municipalité peut compter sur l’ouverture, dans les prochains mois, de Monoprix. L’enseigne va s’installer à la place de l’ancienne bourse du travail, rue Ferdinand-Pelloutier, avec un magasin de plus de 1 500 m². Une locomotive dont le pouvoir d’attraction pourrait bénéficier à l’ensemble des commerçants.


Mayol, un centre commercial dans la cité

Autre point fort de la ville : le centre commercial Mayol. Inauguré en avril 1990, une centaine d’enseignes sont aujourd’hui installées sur les deux étages avec des marques fortes comme la Fnac, C&A, Sephora et surtout, un hypermarché Carrefour. Comme souvent, c’est avec réticence que les commerçants locaux ont accueilli cette implantation craignant une trop forte concurrence. Mais la réalité est différente. De la gare, refaite à neuf ces derniers mois, jusqu’à Mayol, la volonté est de créer un chemin commercial en passant par la place de la Liberté, avec ses cafés et restaurants, la rue d’Alger jusqu’au centre commercial et le port.


Des possibilités variées en fonction des quartiers

Toulon a pour autre particularité de présenter des quartiers très différents. Tant en termes de population que de l’offre commerciale proposée. De sorte que l’on a parfois l’impression de se trouver face à une succession de villages. A titre d’exemple, le quartier du Mourillon, situé en bord de mer, est plus orienté vers la restauration et le commerce alimentaire spécialisé alors que les quartiers plus populaires, comme Saint-Jean ou Pont-du-Las, développent les commerces de proximité.


Les espaces bientôt disponibles

Place de la liberté, Toulon
Crédits photo : Fabrice Michelier
Place de la liberté (Toulon).

Un espace ludique dédié à la famille

D’ici moins de deux ans, un nouveau pôle va sortir de terre dans la zone commerciale La Valette-La Garde, au sein de la communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée (TPM). A quelques foulées du Grand Var, parmi les 50 plus grands centres commerciaux de France, et à proximité d’Ikéa, le projet urbain Famille Passion va présenter une nouvelle offre tournée vers les loisirs. Au total, ce sont 51 000 m² qui vont être proposés, avec notamment un nouveau cinéma multiplex de 16 salles. A cela s’ajoutent 12 moyennes surfaces, 50 boutiques et kiosques, 20 restaurants thématiques ainsi que 1 500 places de parking. L’objectif est aussi de donner naissance à un quartier mixte avec la création de 225 logements, 7000 m² de bureaux et un hôtel d’environ 80 chambres. Dans le même secteur, un autre projet orienté sur les équipements de la personne est également sur les rails.


Le pôle mer, générateur d’activités

De l’autre côté de Toulon, à l’ouest, un autre pôle plus spécialisé est en train de voir le jour avec le technopôle de la mer, espace Ollioules. Il s’agit d’un centre axé sur les activités et les recherches liées à la mer et spécialisé dans les domaines de la sécurité, de la sûreté maritime et du développement durable. Ainsi, près de 32 hectares sont prévus à cet effet sur la commune d’Ollioules. La première phase de travaux, actuellement en cours et qui devrait se terminer en 2015, comprend 94 000m². Sur cette surface on devrait retrouver des bureaux, un incubateur-pépinière-hôtel d’entreprises, des espaces dédiés à la recherche et la mise en production, une crèche, un restaurant inter-entreprises ainsi qu’une résidence hôtelière. L’attractivité future de ce site se combine avec l’installation de commerces dans les environs ainsi que de zones résidentielles.

Fiches pro APCE