Cafés

Starbucks, de Seattle à la planète entière

2016-08-04T08:22:00+02:00

04.08.2016 mis à jour le 04.08.2016, 


imprimer

Partout dans les grandes villes, impossible de passer à côté de ce logo représentant une sirène à double queue : Starbucks a conquis tous les continents et compte plus de 21 500 salons de café dans le monde.

Histoire de Starbucks
Crédits photo : Monticello / shutterstock.com

Qui aurait pu croire que deux professeurs et un écrivain américains fonderaient un jour la plus grande chaîne de salons de café au monde ? Lorsque Jerry Baldwin, Zev Siegel et Gordon Bowker ouvrent leur premier établissement à Seattle, en 1971, les trois associés sont loin d’imaginer que leur compagnie, baptisée Starbucks en référence à l’un des personnages du roman Moby Dick, pèserait autant dans le paysage économique mondial trois décennies plus tard.

Une assise planétaire

Au début de l’aventure, il n’est pas question de salons de café mais de commerces spécialisés dans la vente de café en grains. Ce n’est qu’en 1984, sous l’impulsion du nouveau directeur marketing Howard Schultz – qui deviendra quelques années plus tard le président et propriétaire de Starbucks – qu’un premier bar à espresso ouvre en test au sein de l’une des boutiques de Seattle. Un premier essai que les fondateurs de l’enseigne ne souhaitent pas approfondir dans l’immédiat. La priorité est donnée alors au cœur de métier de Starbucks : le commerce de café torréfié. Le groupe rachète d’ailleurs en 1984 la société Peet’s, spécialisée dans la torréfaction de café et principal fournisseur de Starbucks à l’époque. Finalement, les fondateurs décident de se concentrer sur Peet’s et de céder leurs points de vente Starbucks. Howard Schultz saisit cette occasion et acquiert Starbucks en 1987. A partir de là, l’enseigne se transforme, façonnée par ce nouveau président convaincu du potentiel des salons de cafés.

Rapidement, l’enseigne se développe aux Etats-Unis : plusieurs dizaines de cafés ouvrent et, petit à petit, tout le territoire est conquis. En toute logique, l’enseigne envisage alors d’exporter son concept de cafés torréfiés à acheter en grain ou à consommer sur place ou emporté à l’international à partir de la seconde moitié des années 1990. Une première ouverture à Tokyo en 1998 lance la marque sur le marché asiatique. Un pari réussi, puisque le Japon constitue aujourd’hui le deuxième marché de la marque en chiffre d'affaires, derrière les Etats-Unis. La même année, Starbucks débarque en Grande-Bretagne : une première en Europe. Puis la Suisse ouvre en 2001, suivie de l’Allemagne, de l’Espagne et de la France, en 2004.


Le pari de la franchise

Au début, la direction monde du groupe ne souhaite pas opérer en franchise, préférant garder un total contrôle sur ses points de vente. Mais pour conquérir tous les continents et multiplier les ouvertures rapidement, aucune alternative n’existe. En Europe, il faudra cependant attendre l’année 2013 pour voir les premiers franchisés Starbucks ouvrir au Royaume-Uni. A la fin de cette même année, l’enseigne annonce le lancement de la franchise en France. L’objectif : déployer la marque dans toutes les grandes villes où elle n’est pas encore présente et garder le contrôle dans les agglomérations déjà conquises, à savoir Paris, Marseille, Lyon et Nice. En 2015, les premiers franchisés français de l’enseigne ouvrent et sont au nombre de trois, répartis dans les villes de Bordeaux, Lille puis Toulouse.


Alliance avec la grande distribution

Et pour mailler encore plus rapidement le territoire, Starbucks n’hésite pas à nouer des partenariats avec plusieurs groupes. En 2012, l’enseigne a élargi son alliance avec le groupe de restauration Autogrill pour développer des points de vente sur les aires d’autoroutes et les zones de transit comme les gares. A l’été 2015, Starbucks Coffee est allé encore plus loin en annonçant l’ouverture de salons de café au sein de certains supermarchés Géant Casino. L’Américain a en effet signé un partenariat de licence avec le groupe de distribution français en vue d’ouvrir plusieurs espaces au sein de supermarchés Géant ainsi que dans certains Monoprix. « Cette collaboration, témoigne de notre détermination à poursuivre notre expansion en France et à nous rapprocher de nos consommateurs, en nous appuyant sur un acteur majeur de la distribution qui dispose de points de vente dans des quartiers stratégiques de centre-ville », avait alors déclaré Starbucks dans un communiqué.

Les grandes dates de l’histoire Starbucks

- 1971 : ouverture du premier café Starbucks à Seattle. Cette ville du nord-ouest des Etats-Unis accueille aujourd’hui encore le siège du groupe.
- 1982 : l’actuel et emblématique patron de la société, Howard Schultz, arrive chez Starbucks en tant que directeur marketing. C’est lui qui, lors d’un voyage en Italie en 1983, a l’idée de s’inspirer des bars à espresso italiens et du savoir-faire des baristas pour les intégrer au concept de la chaîne américaine.
- 1987 : Howard Schultz rachète la société avec l’appui d’autres investisseurs locaux, après avoir tenté de fonder sa propre chaîne de salons de cafés, « Il Giornale ». Au rachat de Starbucks, il décide de fusionner les deux entités sous le nom Starbucks Coffee.
- 1996 : première ouverture en Asie, à Tokyo (Japon).
- 1998 : Starbucks débarque en Europe via la Grande-Bretagne.
- 2001 : l’Américain ouvre pour la première fois en Suisse, dans la ville de Zurich.
- 2004 : Starbucks arrive en France.
- 2013 : la direction France annonce l’ouverture de la marque à la franchise et se met en recherche des premiers franchisés.
- 2014 : l’enseigne tente de se diversifier dans le vin en proposant cette boisson dans 20 % de ses salons américains. L’objectif étant de récolter un surplus de chiffre d’affaires de l’ordre de 1 milliard de dollars.
- 2015 : la première franchise française de Starbucks ouvre à Bordeaux.
- 2016 : l’enseigne annonce son arrivée en Afrique du Sud, faisant ainsi ses premiers dans cette partie du monde.

Sommaire

Success story : ces franchises qui cartonnent dans le monde entier

Dans ce secteur
Fiches pro APCE