Restauration rapide

KFC et le Colonel Sanders, une longue histoire en franchise

2018-07-20T06:00:00+02:00

20.07.2018, 


imprimer

Le fondateur de KFC s’est rendu célèbre grâce à sa recette de poulet frit aux herbes et aux épices, qui lui a permis de franchiser son concept et de faire de ce réseau l’un des mastodontes mondiaux du fast-food.

Histoire de KFC
Crédits photo : Bjoern Wylezich / shutterstock.com

KFC est l’acronyme de Kentucky Fried Chicken. Un nom qui en dit déjà long sur les origines de ce réseau de restauration rapide et sur son concept.


L’histoire de KFC

L’enseigne est en effet née en 1930 dans le Kentucky, aux Etats-Unis. Créée par Harland Sanders, plus connu sous le nom de « Colonel Sanders » qui prête aujourd’hui ses traits à la marque, elle propose plusieurs produits à base de poulet frit. Son plat vedette : le poulet « onze herbes et épices » qui a fait connaître la marque dans tout le pays et au-delà. Le Colonel Sanders a découvert cette nouvelle façon de frire le poulet en 1939 : en le cuisant dans une cocotte-minute, il est parvenu à obtenir l’exacte consistance qu’il souhaitait. Sanders commence alors à vendre son plat signature, le « Kentucky Fried Chicken », dans son petit restaurant de Corbin et rencontre assez rapidement le succès. Il décide alors de passer des accords avec des restaurateurs locaux : ces derniers pourront proposer le « Kentucky Fried Chicken » dans leurs établissements à condition de verser une redevance de quatre cents à Sanders pour chaque unité vendue. Tout semblait plutôt bien fonctionner pour l’entrepreneur déjà âgé de plus de 60 ans lorsqu’il est contraint de vendre son restaurant à perte, en 1956. En cause, la construction d’une autoroute qui lui a fait perdre une grande partie de sa clientèle. Mais plutôt que de prendre sa retraite, le fondateur de KFC se reprend en main.


Les débuts de la franchise

La fermeture de son restaurant se transforme finalement en opportunité : celle de démarrer une toute nouvelle phase pour KFC. Sanders décide en effet de franchiser son concept. La franchise est un modèle qui fonctionne déjà très bien aux Etats-Unis avec des réseaux comme McDonald’s et Pizza Hut qui ont commencé leur développement dans les années 1950-1960. Avec son épouse, le Colonel Sanders prend la route et part à la rencontre de tous les restaurants qu’il croise en chemin. Sa méthode : entrer dans l’établissement et demander l’autorisation de préparer son poulet aux employés et au gérant. S’ils sont séduits, il entame des négociations pour les franchiser. Une technique lente et coûteuse mais qui a très vite convaincu un grand nombre de restaurateurs si bien qu’en 1963, KFC regroupait déjà plus de 600 franchises aux Etats-Unis et au Canada. Ce succès attise les convoitises. En 1965, Harland Sanders accepte de céder KFC pour un montant de 2 millions de dollars. En plus de cela, il intègre le conseil d’administration de la société alors créée et en devient l’ambassadeur. A partir de là, l’enseigne s’internationalise.


Colonel Sanders KFC
Crédits photo : Ratana21 / shutterstock.com
Statue à l'effigie du Colonel Sanders devant un restaurant KFC à Bangkok (Thaïlande).


A la conquête de l’international

Après avoir conquis son voisin le Canada, KFC décide de s’exporter dans le reste du monde grâce à la franchise. Dès 1968, la marque s’implante en Australie et à peu près à la même période en Europe. KFC s’installe tout d’abord dans des pays comme l’Angleterre, l’Allemagne et le Danemark et boude le marché français pendant un temps. Il faut attendre 1991 pour que le premier KFC français ouvre ses portes à Villiers-en-Bière, en Seine-et-Marne. Mais c’est au début des années 2000 que démarre véritablement le développement en franchise avec la création de la structure indépendante KFC France. En 2018, l’enseigne compte plus de 200 unités sur le territoire national et nourrit de solides ambitions puisqu’elle espère atteindre les 500 points de vente d’ici 2025. Aujourd’hui, KFC regroupe environ 20 000 restaurants dans le monde, dont 5 000 uniquement en Chine !

Les dates clés de KFC

- 1890 : naissance de Harland Sanders, plus connu aujourd’hui sous le nom de Colonel Sanders, fondateur de KFC.
- 1930-1935 : propriétaire d’un petit restaurant dans une station-service de Corbin, il sert ses recettes de poulet frit à une clientèle de plus en plus nombreuse. Sa cuisine est si réputée que Sanders est élevé au rang de « Colonel » par le gouverneur du Kentucky. Un titre honorifique qui n’a rien à voir avec l’armée.
- 1939 : Harland Sanders découvre une nouvelle façon de frire son poulet aux « onze herbes et épices ». Il propose alors son plat signature, le « Kentucky Fried Chicken » dans son petit restaurant de Corbin, dans le Kentucky.
- 1952 : Sanders passe un accord avec un ami restaurateur, Pete Harman, pour vendre son plat de poulet frit et toucher en échange une redevance de quatre cents par unité. Un partenariat qu’il développe ensuite avec d’autres restaurateurs locaux.
- 1956 : suite à la construction d’une autoroute à proximité, Harland Sanders vend son restaurant à perte et décide de se lancer en franchise.
- 1963 : KFC dépasse les 600 unités aux Etats-Unis et au Canada.
- 1965 : Sanders cède KFC pour 2 millions de dollars, un salaire à vie, un siège au conseil d’administration et une participation majoritaire dans toutes les franchises canadiennes de la marque. Il est alors âgé de 75 ans.
- 1968 : KFC arrive en Australie.
- 1980 : décès du Colonel Sanders.
- 1991 : ouverture d’un premier restaurant en France, à Villiers-en-Bière, en Seine-et-Marne.
- 2000 : mise en place de la structure indépendante KFC France pour renforcer le développement dans l’Hexagone.
- 2010 : KFC France atteint les 100 points de vente.
- 2017 : le réseau réunit 200 restaurants en France et espère atteindre les 500 unités d’ici 2025.
- 2018 : Yum ! Brands regroupe 45 000 restaurants dans 135 pays, dont environ 20 000 restaurants KFC.

Sommaire

Success story : ces franchises qui cartonnent dans le monde entier

Dans ce secteur
Fiches pro APCE