Distribution

Carrefour, l’inventeur de l’hypermarché

2017-07-31T06:19:00+02:00

31.07.2017 mis à jour le 31.07.2017, 


imprimer

Dans les années 1960, celui qui allait devenir l’un des plus gros distributeurs au monde chamboulait le commerce français en ouvrant le premier hypermarché. Aujourd’hui, Carrefour mise sur la franchise et la proximité pour continuer à grandir. Retour sur les traces de ce géant aux 12 000 magasins dans le monde.

Success story Carrefour
Crédits photo : Philip Lange / shutterstock.com

Lorsque, le 15 juin 1963, s’ouvre le Carrefour de Sainte-Geneviève-des-Bois, dans l’Essonne, les Français découvrent le premier hypermarché français. S’étendant sur plus de 2 600 mètres carrés, c’est la première fois qu’un magasin de cette taille et proposant un tel assortiment de produits divers et variés ouvre sur le territoire. Le succès est tout de suite au rendez-vous : 5 000 personnes se sont précipitées dès le premier samedi d’ouverture !

Réinventer la grande surface

Un véritable séisme qui allait bouleverser durablement le monde de la distribution. D’autant que ce grand format, Carrefour l’a rapidement décliné partout en France et à l’étranger : la première ouverture à l’international a lieu en 1969, en Belgique. D’autres pays suivent comme l’Espagne, le Brésil, l’Argentine, les États-Unis, Taïwan, etc. Dès 1975, le groupe français jette son dévolu sur le Brésil en y ouvrant un premier hyper. Aujourd’hui, le pays s’impose comme le deuxième marché de Carrefour, juste derrière la France.

Difficile, toutefois, de pénétrer tous les marchés et de mailler finement un territoire avec de telles surfaces. Carrefour fait donc le choix de devenir un distributeur multiformat : aux côtés des hypers s’ouvrent des supermarchés et des supérettes sous des enseignes telles que Carrefour City ou Carrefour Contact. La fusion avec le distributeur Promodès en 1999 (Champion, Continent, Shopi, 8 à Huit) a beaucoup joué dans cette diversification et Carrefour a fait facilement son entrée dans les centres-villes.


La franchise, un atout majeur de la proximité

De plus en plus, la tendance est à la proximité : tous les distributeurs délaissent les très grosses surfaces pour développer de plus petits commerces qui s’intègrent parfaitement dans les centres urbains. Selon le deuxième baromètre de Centre-ville en mouvement, révélé fin juin 2017, les Français plébiscitent fortement les commerces de proximité : ils sont par exemple 83 % à essayer de privilégier le commerce local et sont de plus en plus nombreux à fréquenter les commerces de leur centre-ville (24 % en 2017, soit quatre points de plus qu’en 2016).

Sur ce terrain, Carrefour pose ses pions depuis plusieurs années. La branche proximité du groupe compte pas moins de cinq enseignes : Carrefour Contact (commerces de 350 à 900 mètres carrés s’implantant en zone rurale), Carrefour Express (sur des surfaces de 90 à 300 mètres carrés, ces supérettes s’adressent à une clientèle aussi bien rurale que citadine qui fait ses courses tous les jours et à n’importe quelle heure), Carrefour City (points de vente de 200 à 900 mètres carrés positionnés en hyper centre-ville) et Carrefour Montagne (magasins implantés au cœur des stations de ski, d’une superficie comprise entre 200 et 450 mètres carrés). Pour développer ces enseignes, le distributeur mise sur la franchise et la location-gérance et recrute chaque année plusieurs dizaines de nouveaux partenaires.

Carrefour en quelques dates clés

1959 : les familles Fournier, Badin et Defforey, qui exploitaient un supermarché discount à Annecy, fondent la société Carrefour Supermarchés.
1963 : ouverture du premier hypermarché français dans l’Essonne.
1966 : Carrefour crée son célèbre logo rouge et bleu.
1969 : première ouverture à l’international avec l’inauguration d’un hypermarché en Belgique.
1970 : le groupe entre à la Bourse de Paris.
1973 : le distributeur ouvre un premier hypermarché en Espagne sous l’enseigne Pryca.
1975 : un premier hyper ouvre au Brésil, un pays aujourd’hui toujours aussi important pour le groupe puisqu’il s’agit de son deuxième marché après la France.
1982 : Carrefour poursuit son expansion en Amérique latine avec l’inauguration d’un premier hyper en Argentine.
1989 : le groupe s’attaque aux marchés américains et taïwanais.
1993 : premières ouvertures en Italie et en Turquie. L’année suivante, Carrefour s’implante au Mexique et en Malaisie, puis tente l’expérience en Chine en 1995.
1997 : Carrefour lance Carrefour Bio. Il s’agit alors d’une gamme de produits biologiques certifiés. Aujourd’hui, le groupe en a fait une enseigne à part entière.
1999 : Carrefour et le distributeur Promodès (Champion, Continent, Shopi, 8 à Huit) fusionnent, propulsant le groupe au rang de premier distributeur européen en termes de chiffre d’affaires, et deuxième au niveau mondial (Carrefour aurait chuté à la sixième place aujourd’hui, selon le classement Deloitte 2016).
2001 : le groupe cède ses parts dans Picard Surgelés.
2008 : l’enseigne Carrefour Market commence son déploiement dans l’Hexagone.
2011 : le premier Carrefour Drive est inauguré en France.
2014 : création de Carmila, une société destinée à dynamiser les galeries commerciales des hypermarchés Carrefour France, Espagne et Italie. La même année, le groupe rachète les 800 magasins français du hard discounter Dia. Peu à peu, la marque espagnole disparaît du paysage français.
2016 : Carrefour regroupe 11 935 magasins sous enseignes répartis dans une trentaine de pays et emploie 381 200 collaborateurs.
2017 : la société entre à la Bourse de Sao Paulo. L’opération devrait permettre de lever entre 1,2 et 1,5 milliard d’euros qui serviront à financer le développement de la filiale brésilienne. Parallèlement, Georges Plassat cède sa place de dirigeant du groupe à Alexandre Bompard, ex-PDG de la Fnac.

Sommaire
Dans ce secteur
Fiches pro APCE