Pas à pas

Créer sa boutique en ligne : 8 conseils pour un lancement réussi

2012-02-29T11:09:00+02:00

29.02.2012, 


imprimer

De la politique commerciale à la charte graphique, des outils de paiement en ligne aux offres promotionnelles… Huit conseils pour réussir le lancement de son site marchand.


Crédits photo : Shutterstock.com
Le commerce en ligne, levier de croissance incontournable

Le commerce en ligne est un levier de croissance incontournable pour les commerces d’aujourd’hui. Cependant, de nombreux commerçants ne franchissent pas le pas, par manque de temps, d’argent ou de compétences techniques. Christophe Verrier, responsable des partenariats de Power Boutique, agence de création de sites Internet pour les professionnels, donne 8 conseils pour réussir le lancement de sa boutique en ligne.

1. Elaborer une politique commerciale

Tout commerçant doit définir le positionnement produit et le positionnement prix qu’il souhaite adopter. « La question à se poser est : comment je me différencie de mes concurrents ?», affirme Christophe Verrier. C’est à ce moment-là que le futur e-commerçant doit sélectionner les produits qu’il vendra en ligne, déterminer leur prix de vente, et choisir un mode de tarification des frais de port.


2. Veiller au confort de navigation

Le client est roi sur Internet aussi. A l’image d’un magasin physique, un site marchand doit être séduisant et accueillant, et l’e-commerçant doit veiller au confort de navigation de son client. « Un classement logique des produits et services proposés, un moteur de recherche performant, la mise en place de filtres de recherches sont autant de services qui rendront la visite de l’internaute agréable », illustre Christophe Verrier. En outre, l’esprit graphique du site doit être en adéquation avec le public visé. « Un site de bricolage n’aura pas la même charte graphique qu’une librairie en ligne », précise l’expert.


3. Soigner ses descriptions d’articles

La pertinence de la description du produit en vente sera cruciale lors de la décision d’achat du client. « Il faut être très concis, tout en incluant le plus d’informations possibles », indique Christophe Verrier. Les photos sont bien sûr « indispensables », ajoute-t-il. En plus de la description, l’e-commerçant doit également donner les informations nécessaires à l’utilisation du produit. « Les vidéos d’explication sont de plus en plus présentes sur le web, et très appréciées des clients », affirme Christophe Verrier.


4. Gagner la confiance du visiteur

La confiance joue un rôle clé pour le succès du site marchand. Celui-ci doit comporter un maximum d’éléments visant à rassurer le consommateur, sans que celui-ci n’ait besoin de scroller, c’est-à-dire de faire défiler le contenu de la fenêtre. « Mettre en avant le numéro de téléphone, le logo du partenaire de paiement en ligne sécurisé, l’adresse du point de vente et les garanties sur les produits rassurera le client et le fera rester », détaille Christophe Verrier. Publier l’avis des autres clients est aussi un bon moyen de sécuriser le consommateur.


5. Répondre au plus grand nombre

Afin de capter le maximum de clients, il appartient à l’e-commerçant de donner une grande liberté de choix aux internautes, par exemple, en matière de modes de paiement et de livraison. « Il est important de veiller à préciser les conditions d’application pour chaque mode de paiement et de livraison. Des délais de livraison précis ou des conditions de remboursement détaillées rassureront le consommateur et donneront de la crédibilité à l’e-commerçant », précise Christophe Verrier.


6. Maîtriser l’art du rabais

Un bon e-commerçant doit savoir gérer les outils d’animation commerciale de son site, en mettant en avant les promotions. Programmer des rabais pour certains types de clients ou faire des ventes croisées sont autant d’exemples qui permettent d’augmenter le nombre de visiteurs et de fidéliser ses clients. « Les ventes croisées, qui mettent en avant sur une fiche produit des produits similaires ou complémentaires, sont un véritable outil de fidélisation du client, qui apprécie la personnalisation du service », affirme Christophe Verrier.


7. Limiter le nombre de clics

Le parcours d’achat doit être un cheminement logique et fluide, afin d’amener le client vers l’acte d’achat le plus naturellement possible. « Le site doit permettre de réaliser un achat en 4 à 6 clics », assure Christophe Verrier. Cependant, le parcours ne doit pas être raccourci aux dépens des informations nécessaires au client. « Les frais de port, les délais de livraison et l’espace de suivi du produit doivent impérativement être inclus dans le processus de vente en ligne », rappelle Christophe Verrier.


8. Travailler son référencement naturel

Le référencement naturel, la visibilité et la popularité de l’enseigne sur les réseaux sociaux, ainsi que la mesure des actions de e-marketing sont autant d’outils permettant d’accroître la visibilité d’un site web sur la Toile. « Le référencement naturel est à travailler dès la création du site », insiste Christophe Verrier. Et attention à privilégier la qualité du contenu de son site plutôt que le volume d’informations disponibles, puisque comme le rappelle Christophe Verrier, « en définitive, c’est le taux de concrétisation qui compte !»


Propos recueillis sur le Salon des Entrepreneurs de Paris 2012

Sommaire
Fiches pro APCE