Dossier

Bordeaux, la « belle endormie » s’éveille

2012-02-10T17:26:00+02:00

10.02.2012, 


imprimer

Jouissant d’une situation géographique privilégiée et d’un prestige culturel, la capitale de l’Aquitaine a renoué avec sa magnificence passée. Résolument ancrée dans la modernité, elle ambitionne d’accueillir, d’ici à 2030, 1 million d’habitants dans une agglomération mixant harmonieusement logements et commerces.

Bordeaux, la belle endormie
Crédits photo : Thomas Sanson – Mairie de Bordeaux

Renaissance

Celle qu’on décrivait il y a vingt ans comme une « belle endormie » met les bouchées doubles pour se classer dans le top 20 des métropoles européennes. Depuis 1996, la capitale de l’Aquitaine a rénové ses façades, créé des espaces verts, construit un tramway, redonné leur place aux piétons et aux cyclistes. En 2010, elle s’est hissée sur la troisième marche du podium des villes françaises où il fait bon vivre. Signe de cette attractivité retrouvée : un gain de 25 000 habitants entre 1998 et 2008. L’agglomération devrait atteindre le million d’habitants d’ici à 2020. D’ici là, le projet Bordeaux Euratlantique en fera un carrefour du sud-ouest européen. En 2017, la ligne LGV Paris/Paris permettra de circuler de la capitale à la cité girondine en 2h10. Vingt millions de voyageurs annuels sont attendus. Toulouse ne sera plus qu’à une heure de train, Madrid à 3h40 et Bilbao à 1h50. Outre le développement du réseau ferroviaire, le projet Euratlantique porte sur 738 hectares autour de la gare Saint-Jean, avec à la clé des dizaines de milliers de nouveaux habitants et emplois.


Attractivité

Ville inscrite au patrimoine mondial de l’humanité, Bordeaux fait partie des neufs grandes métropoles du « Réseau des capitales de grands vignobles ». Les pieds dans le bassin d’Arcachon, proche des Pyrénées et du Périgord, elle attire touristes et voyageurs d’affaires : 500 000 visiteurs visitent ses monuments et musées et 230 congrès et manifestations sont organisés chaque année. Plus de 30 millions de nuitées ont été enregistrées en 2009. Ces flux stimulent l’activité des 1 600 commerces du centre-ville : le chiffre d’affaires est estimé à 1,3 milliard d’euros. Signe qui ne trompe pas, la ville girondine possède la plus grosse association de commerçants du pays.


Dynamisme

Outre le tourisme, Bordeaux se distingue par son industrie nautique. Autour des chantiers Guy Couach et Constructions navales de Bordeaux, se sont développées des activités de voilerie, moteurs, électronique marine, aménagement intérieur… Elle possède également une forte expertise en sciences du vivant. D’après le recensement 2009 de l’Insee, la communauté urbaine regroupaient 45 642 établissements marchands. L’Institut a relevé la même année la création de 8 863 établissements, soit un taux de création de 19,4 % contre 17,9 % à l’échelle nationale.



Créer votre entreprise dans la ville de votre choix ?
Contactez plus de 600 enseignes qui se développent
Demande de documentation
Fiches pro APCE