Avis d’expert

A. Julio (CCI Bordeaux) : « Bordeaux est un centre commercial à ciel ouvert »

2012-02-13T16:17:00+02:00

13.02.2012, 


imprimer

L’agglomération de Bordeaux s’étend et se modernise. La CCI, la municipalité et la communauté urbaine veillent à associer le commerce à la renaissance de la cité girondine. Les explications d’Alfredo Julio, vice-président de la CCI, en charge du commerce.


Crédits photo : Droits réservés
Alfredo Julio, vice-président de la CCI de Bordeaux

Quel est le schéma économique de l’agglomération ?

Bordeaux est un centre commercial à ciel ouvert. On peut traverser la ville à pied. Elle est constituée d’une mosaïque de quartiers autour du cœur de ville. Chaque quartier est fier de son identité. Le tramway a permis le développement des commerces de proximité. La ville a encore la capacité d’absorber de nouvelles enseignes. Exemple dans l’habillement : l’an dernier deux boutiques Desigual ont ouvert leurs portes. Et Gap n’est toujours pas implanté.


La ville de Bordeaux est-elle touchée par la crise ?

Moins que le reste de la France. Le e-commerce, en croissance de 23 %, n’a pas non plus trop affecté le commerce en magasins, même si le textile souffre. Cette résistance est, entre autres, due à la configuration de la ville que j’ai évoquée. Par ailleurs, les grands projets de développement de l’agglomération stimulent l’activité économique. Prenez le futur éco-quartier Ginko, à côté du parc des expositions. Il représentera de grandes opportunités pour les enseignes de franchise. La ville, la communauté urbaine et la CCI travaillent en concertation avec les associations de commerçants pour mener de front le développement des mètres carrés et l’aménagement du territoire. Nous déterminons les zones propices à l’implantation de commerces de bouche, du textile et de services. Il est inutile d’ouvrir des magasins de prêt-à-porter dans des lieux où il n’y a pas de flux de piétons !


Quels sont les moyens mis en place par la CCI pour accompagner le commerce ?

Nous avons créé un outil à destination des grandes enseignes de franchise pour visualiser par zone le nombre de magasins par secteur d’activité, par chiffre d’affaires et panier moyen. C’est un outil complet d’étude commerciale. Nous nous demandons si nous allons le mettre en accès libre sur le site ou si nous allons le vendre car il s’agit d’un produit lourd à réactualiser. Nous comptons également mettre en place un système de comptage sur les grandes artères qui permettra de visionner en temps réel le trafic piétonnier.
Par ailleurs, nous envisageons de faire de l’association de commerçants et d’artisans « La ronde des quartiers », qui regroupe 4 000 activités commerciales et de services, un réseau national. Cette association qui possède une centrale d’achat permet aux adhérents d’économiser 20 % sur les coûts. Cette structure accueille aussi bien les indépendants que les franchisés. Ce sont deux formes de commerce animées par la même philosophie : la proximité. Certaines grandes marques ne sont pas encore représentées à Bordeaux. En 2012, nous allons organiser une grande manifestation pour tous les grandes enseignes. Une opération de prestige et de charme pour présenter les atouts de notre ville.

Fiches pro APCE